« Toute réforme traduit une volonté de changement, de rupture avec les pratiques du passé, source des difficultés actuelles » Hassan Idriss Samrieh, ministre du Travail, chargé de la Réforme de l’administration

17 février 2019 8 h 28 min17 commentsViews: 235

La République de Djibouti s’est résolument engagée, dans de profondes réformes en vue de rendre performante et efficace son administration. Toute réforme traduit une volonté de changement, de rupture avec les pratiques du passé, source des difficultés actuelles et de mettre en perspective la nouvelle vision qui doit primer dans l’action publique, dans notre cas elle est managériale. La vision et les objectifs ont été définis, une stratégie et un cadre de travail formulés pour la réalisation de la réforme. En outre, un diagnostic partagé a été établi pour identifier les maux qui accablent l’administration, sans toutefois trouver les remèdes idoines pour corriger les dysfonctionnements à l’origine des contre performances de l’administration.  Cette réforme a débuté sur fonds propres de l’Etat. Il était convenu que le financement complémentaire serait mobilisé auprès des partenaires extérieurs. Le mécanisme de la première table ronde initié à cet effet est resté infructueux. Toutefois il serait souhaitable de relancer ce processus, à l’appui de la feuille de route qui devront présider au plan d’action de la réforme au cours des prochaines années ainsi que l’appui et le renforcement à apporter au SECRA, pour qu’il s’acquitte au mieux de ses missions. Je réitère mes félicitations aux consultants pour l’œuvre accomplie, les débats entrepris avec les acteurs de la réforme. Je remercie l’Union Européenne pour l’appui apporté au développement de notre pays».

Leave a Reply