Tribune « Les opportunités sont abondantes et l’avenir est brillant » Zhuo Ruisheng, ambassadeur de la Chine accrédité à Djibouti

14 janvier 2019 7 h 42 min1 commentViews: 124

Le 8 janvier 1979, la République populaire de Chine et la République de Djibouti ont établi des relations diplomatiques, inaugurant une nouvelle ère pour l’amitié et la coopération sino-djiboutiennes. Depuis 40 ans, le soutien mutuel, la collaboration amicale et le rapprochement des peuples ont permis aux relations bilatérales entre la Chine et Djibouti d’enregistrer un développement rapide et soutenu.

Grâce à la conception globale et à l’engagement personnel des dirigeants des deux pays, ainsi qu’aux efforts conjugués de part et d’autre, les relations sino-djiboutiennes se trouvent aujourd’hui sur la meilleure période de leur histoire, où les opportunités sont abondantes et l’avenir est brillant. Par sa visite d’État en Chine en novembre 2017, le Président djiboutien Ismaïl Omar Guelleh est devenu le premier chef d’État africain reçu par le Président chinois Xi Jinping après le 19e Congrès du Parti communiste chinois (PCC). Lors de la visite, les deux chefs d’État ont décidé d’un commun accord de porter les relations sino-djiboutiennes au niveau de partenariat stratégique, donnant le cap pour le développement de nos relations bilatérales et ouvrant un nouveau chapitre pour l’amitié et la coopération entre nos deux pays. En septembre dernier, le Président Ismaïl Omar Guelleh s’est rendu en Chine pour le Sommet de Beijing du Forum sur la Coopération sino-africaine, en marge duquel les deux chefs d’État ont eu une nouvelle entrevue bilatérale fructueuse. De belles perspectives ont ainsi été dessinées pour les relations sino-djiboutiennes.

 

Les quatre dernières décennies ont été celles d’une confiance politique mutuelle sans cesse renforcée entre la Chine et Djibouti. Au cours des 40 dernières années, la Chine soutient toujours Djibouti dans ses efforts pour sauvegarder sa souveraineté et emprunter une voie de développement adaptée aux réalités nationales. De son côté, Djibouti reste fermement attachée à la politique d’une seule Chine et prête un appui résolu à la Chine sur des questions touchant aux intérêts vitaux et aux préoccupations majeures de cette dernière. Tout cela a permis de jeter une base politique solide à un développement sain et régulier des relations entre nos deux pays.

Les quatre dernières décennies ont été celles d’une coopération fructueuse et mutuellement avantageuse entre la Chine et Djibouti. La Chine, un partenaire fiable pour le développement socio-économique de Djibouti depuis 40 ans, est devenue aujourd’hui le premier partenaire commercial et le principal investisseur de Djibouti. Depuis l’établissement de nos relations diplomatiques, les bâtiments construits par la Chine comme le Palais du Peuple et le Stade national El Hadj Hassan Gouled Aptidon sont déjà devenus des monuments du pays, qui demeurent de symboles forts de l’amitié entre nos deux peuples. Depuis le 18e Congrès du PCC, des projets de coopération sino-djiboutienne tels que le chemin de fer Djibouti-Addis Abeba, le Doraleh Multipurpose Port, l’hôpital régional d’Arta, le projet d’adduction d’eau d’Ethiopie à Djibouti, l’École d’Excellence de Djibouti, la Bibliothèque et Archives Nationales, les logements sociaux ont déjà apporté ou apporteront bientôt des bénéfices tangibles au peuple djiboutien. Djibouti abrite d’ailleurs la toute première base de soutien de la Chine à l’étranger. Aujourd’hui, les projets de coopération mutuellement avantageuse entre la Chine et Djibouti fleurissent partout dans tous les domaines et portent des fruits abondants.

Les quatre dernières décennies ont été celles d’échanges humains et culturels chaque jour plus intensifiés entre la Chine et Djibouti. Les relations interétatiques sont portées par les liens d’amitié entre les peuples. Les Chinois et les Djiboutiens poursuivent un même rêve et partagent un destin commun. Jusqu’en 2018, la Chine a déjà envoyé à Djibouti 19 équipes médicales et 3 groupes d’agronomes de haut niveau. Ces dernières années, quelque 400 Djiboutiens bénéficient chaque année des bourses gouvernementales chinoises ou des sessions de formations de court ou moyen terme pour aller en Chine. Dans les mois à venir, un centre de formation professionnelle technique sera inauguré à la Zone franche internationale avec le soutien du gouvernement chinois et la participation d’une société mixte sino-djiboutienne. L’intensification des échanges humains et culturels ont permis d’approfondir la connaissance mutuelle et l’amitié, ainsi que de rapprocher les peuples chinois et djiboutien.

Il y 40 ans aussi, la politique chinoise de réforme et d’ouverture sur l’extérieur a été lancée dans la même période que l’établissement des relations diplomatiques sino-djiboutiennes, inaugurant un nouveau chapitre pour la Chine du développement national et d’intégration dans le monde. Les Chinoises et les Chinois, « traversant la rivière en tâtant les pierres », ont frayé une voie de socialisme aux couleurs chinoises et ont écrit une épopée de grand essor du pays et de la nation.

Il y 5 ans, l’initiative « la Ceinture et la Route » a été lancée. De la conception aux actions, des perspectives à la réalité, « la Ceinture et la Route » a ouvert une voie de paix, de prospérité, d’ouverture, d’innovation et de civilisation. Ces dernières années, Djibouti participe activement à la coopération dans le cadre de « la Ceinture et la Route », et des projets de connectivité d’infrastructures tels que le port et le chemin de fer ont été réalisés. Ce qui a permis de contribuer au développement économique et social du pays au grand bénéfice du peuple djiboutien.

Comme l’a dit l’ancien Président chinois Mao Zedong dans un poème, « Ne croyez pas qu’il soit de fer, ce défilé si puissant. Maintenant à grands pas, nous franchissons ses crêtes. » En 40 ans, les peuples chinois et djiboutien ont écrit ensemble un chapitre de solidarité et d’entraide dans les annales des relations d’amitié bilatérales. La Chine et Djibouti partagent depuis toujours un destin commun. Nous avons connu les mêmes sorts historiques. Nous avons devant nous les mêmes missions de développement. Et nous avons les mêmes aspirations à une vie meilleure. À nous maintenant de saisir les occasions offertes par le quarantenaire de nos relations bilatérales comme un nouveau point de départ et de continuer à œuvrer la main dans la main pour bâtir une communauté de destin Chine-Djibouti et Chine-Afrique encore plus solide.

Leave a Reply


Trackbacks