Lutte contre la soif : La DHR et l’ONG Paix & Lait L’union fait la force

17 février 2019 9 h 39 min5 commentsViews: 242

Dans le cadre d’un projet pilote censé faciliter l’accès à l’eau potable en milieu périurbain et rural au profit des ménages et des populations vulnérables, les instances dirigeantes de l’ONG Paix et Lait, accompagnées d’un cadre de la direction de l’hydraulique rurale du MAEPE-RH et du vice-président du conseil régional d’Obock se sont rendus lundi 11 février dernier dans la localité de Firiris de cette région, pour une cérémonie marquant la fin des travaux d’installation d’un système de pompage à l’énergie solaire au forage alimentant en eau potable les habitants de cette localité.

Lutte contre la soif (2)

Finies les pénuries d’eaux, dues aux pannes des moteurs diesels  qui obligeaient les habitants de la localité de Firiris de la région d’Obock à parcourir de grandes distances pour accéder à ce précieux liquide. Dorénavant, le forage alimentant en eau potable les habitants de cette localité fonctionnera à l’énergie solaire.

Une cérémonie marquant la fin des travaux d’installation d’un système de pompage à l’énergie solaires a réuni, le lundi 11 février dernier dans cette localité, la direction exécutive de l’ONG Paix & Lait accompagnée d’un technicien de la direction de l’Hydraulique Rurale et du vice-président du conseil régional d’Obock ainsi qu’un bon nombre d’habitant de Firiris.

Ces travaux, réalisés par une entreprise locale, s’inscrivent dans le cadre d’un projet pilote censé faciliter l’accès à l’eau potable en milieu périurbain et rural au profit des ménages et des populations vulnérables. Ce projet a été initié par l’ONG Paix & Lait en partenariat avec le Ministère de l’Agriculture, de l’Elevage, de la Pêche, chargé des Ressources Halieutique avec le financement de l’Union Européenne, un partenaire de poids qui joue un rôle important dans la politique nationale de développement social.

Le village de Firiris fait partie de l’une des deux localités rurales ciblées par le projet d’amélioration de l’accès à l’eau potable. Ce village, situé à 32 kilomètres au nord de la ville d’Obock, chef-lieu de la région éponyme, compte environ 1000 habitants. Le village de Firiris est alimenté en eau potable par un forage de 55 mètres de profondeur réalisé en 2014 et qui était équipé d’un système de pompage à l’énergie thermique à l’aide d’un générateur diesel. L’eau du forage est pompée vers un réservoir de stockage d’une capacité de 50 m3 situé environ à 80m du forage. La population est alimentée en eau à partir du réservoir. Situé sur une route de transhumance, le forage de Firiris est également un point d’eau très fréquenté par de nombreux nomades qui se déplacent avec leur cheptel à la recherche de pâturage.

Avec le système de pompage à l’énergie thermique, les pannes et les pénuries de carburants sont fréquentes et chaque fois, la population se retrouve confrontée à un problème d’eau. De plus, au forage de Firiris, la durée d’activité du système de pompage à l’énergie thermique était très courte plus qu’il fallait activer le système tous les 20 min pour remplir le réservoir. Cette situation était très difficile à supporter pour la population surtout en période de forte chaleur où la consommation d’eau est importante. C’est pour mettre fin à cette situation de pénurie d’eau que l’ONG Paix & Lait a retenu le village de Firiris comme localité rurale  prioritaire dans son projet d’amélioration de l’accès à l’eau potable.

Dans le cadre de ce projet, le système de pompage à l’énergie thermique a été remplacé et le forage de FIRIRIS est désormais équipé d’un nouveau système de pompage à l’énergie solaire. Lequel est actif en permanence. Il alimente régulièrement le réservoir de stockage d’eau avec une fermeture automatique réglée au plein. Les travaux d’installation des équipements solaires et de réalisation de la clôture de sécurité confiés à une entreprise à la suite d’un appel d’offre restreint lancé par l’ONG Paix & Lait, ont été achevés le 10 janvier 2019 avec un léger retard par rapport au calendrier d’exécution prévu. La délégation, conduite par le directeur exécutif de l’ONG Paix & Lait, a d’abord assisté à un test du nouveau système de pompage à l’énergie solaire qui a été couronné de succès avant de procéder à une visite guidée sur l’ensemble des travaux réalisés par l’entreprise contractante.

Le représentant de la direction de l’hydraulique rurale a officiellement réceptionné la fin des travaux sur le forage de Firiris de la main de l’entreprise prestataire en présence de la direction exécutive de l’ONG de Paix & Lait et de la présidence du conseil régional d’Obock. Ont pris également part à la cérémonie de réception les habitants et les notables du village qui ont remercié l’ONG Paix & Lait et son partenaire, en l’occurrence l’Union Européenne pour leur action de solidarité avec les habitants de Firiris.

Les notables ont sollicité à la délégation de l’UE et plus particulièrement à la direction de l’hydraulique rurale la formation d’un agent local sur les techniques d’entretien et de réparation élémentaires des équipements solaires pour leur épargner de la longue attente en cas d’éventuelles pannes du système. «Ces derniers ont   souligné par ailleurs que le forage de Firiris  qui est le seul forage existant dans un rayon de 20 kilomètres n’est pas suffisant pour répondre aux besoins en eau des populations environnantes surtout en période d’été d’où la nécessité d’un deuxième forage », ont-ils demandé.

Dans un pays aride comme le nôtre où le thermomètre dépasse parfois la barre de 45°C, la lutte contre la soif est un défi quotidien. Lequel a poussé le gouvernement à aller chercher l’eau au-delà de nos frontières avec la réalisation de l’ambitieux projet d’adduction d’eau à partir de l’Ethiopie. Un projet qui a soulagé la population de l’interminable problème de pénurie d’eau.   Il reste maintenant à faciliter l’accès à l’eau pour tous. Et cette problématique n’est pas une question qui interpelle uniquement les pouvoirs publics mais à toutes les composantes de la société. Dans ce domaine, l’ONG Paix & Lait fait partie l’une des rares organisations de la société civile qui réalise un travail remarquable sur le terrain comme le témoigne son action en faveur de la population de Firris. L’initiative de l’ONG Paix & Lait, qui n’aurait pas été possible sans le financement de l’Union Européenne, est un bel exemple devoir de la citoyenneté qui mérite d’être salué.

Leave a Reply