Un vice-gouverneur chinois à Djibouti

28 décembre 2016 7 h 51 min0 commentsViews: 73

Le Premier ministre Abdoulkader Kamil Mohamed a reçu en audience hier le vice-gouverneur de la province chinoise de Zhejiang, M. Sun Jingmia. L’entretien s’est déroulé en présence du secrétaire-général de la primature, M. Naguib Abdallah.

Le Premier Ministre Abdoulkader Kamil Mohamed a reçu en visite de courtoisie dans la matinée d’hier une forte délégation chinoise conduite par le vice-gouverneur de la province de Zhejiang, M.r Sun JINGMIA.

L’entrevue s’est déroulée au salon d’honneur de la Primature en présence, côté chinois, de l’ambassadeur de la Chine à Djibouti, M. Zang ainsi qu’une dizaine d’officiels issus du bureau pour l’océan et la pêche, la forêt, de la division administrative pour l’agriculture de la province de Zhejiang ainsi que deux entrepreneurs spécialisés dans la pêche industrielle.

Côté djiboutien, ce sont le Secrétaire Général de la Primature Mr Naguib Abdallah. M. Kamil et le directeur de cabinet du Premier Ministre, M.Youssouf Awled qui ont assisté à cette rencontre. Après avoir souhaité la bienvenue au vice-gouverneur de la province de Zhejiang et sa délégation, le Premier ministre a rappelé l’excellence des relations qui existent entre la Chine et la République de Djibouti. Il a tenu à saluer, au nom du gouvernement djiboutien, l’excellence des liens de coopération entre la République de Djibouti et la Chine.

Le Premier ministre a en outre fait le point sur la coopération sino-djiboutienne dans le domaine de la pêche. Il a rappelé que récemment, vingt jeunes issus des coopératives de pêche des cinq régions de  l’intérieur ont profité d’une formation en aquaculture.

« Nous comptons développer et améliorer le secteur de la pêche…il nous faut pour cela des infrastructures qui permettent la mise en œuvre de technologies et méthodes avancées en matière de pêche industrielle », a souligné le Premier ministre qui a estimé qu’il était nécessaire d’élever rapidement la capacité d’exploitation de pêche maritime et l’amélioration de l’approvisionnement en produits de mer en mettant l’accent sur le développement de l’aquaculture et de la pisciculture.

Une étude de faisabilité réalisée par la FAO a donné des résultats encourageants et confirmé que la République de Djibouti possède des zones riches en poissons. «Nous sommes capables de répondre à la demande locale et internationale » a estimé  le Premier ministre pour qui l’exploitation et la  mise en normes des produits marins sont d’autant plus faciles que notre pays fait partie des pays ACP.

La rencontre fut clôturée par un échange de cadeaux entre les visiteurs et le Premier ministre.

Leave a Reply


Trackbacks