Telecom World de l’UIT : M. Abdi Youssouf Sougueh aux assises de Durban

16 septembre 2018 8 h 33 min0 commentsViews: 20

A la tête d’une délégation nationale, le ministre de la Communication, chargé des Postes et des Télécommunications, Abdi Youssouf Sougueh, a pris part  au Telecom World, organisé du 10 au 13 septembre 2018 à Durban, en Afrique du Sud, par l’Union internationale des télécommunications(UIT). Cet événement mondial sur la technologie et la télécommunication- destiné aux leaders, aux grandes entreprises et aux PME’ était axé sur le thème de l’innovation au service d’un développement numérique plus intelligent.

M. Abdi Youssouf Sougueh aux assises de Durban (1)

Cette manifestation, qui était l’occasion d’échanger sur l’accélération de l’innovation en matière de TIC afin d’améliorer rapidement la vie des sociétés, prévoyait la tenue d’un forum et d’une exposition internationale,  d’assises consacrées au programme des prix UIT des télécommunications mondiales, et de rencontres entre professionnels de haut niveau.

Ainsi, le ministre Abdi Youssouf Sougueh a participé aux travaux de la session extraordinaire du comité de pilotage organisé par Smart Africa le 9 septembre 2018 à Durban, en Afrique du Sud, dont l’objectif principal était d’approuver la résolution portant sur la réglementation de l’itinérance et des communications internationales au sein de l’espace Smart Africa, et d’examiner également les progrès enregistrés dans la mise en oeuvre de l’initiative du Réseau Africain Unique lancée par les dirigeants des Etats membres de l’Alliance Smart Africa.

Cette rencontre a rassemblé un large public. Puisque cette réunion a regroupé des décideurs politiques, des régulateurs et des opérateurs dans le secteur de télécommunications. Notons la participation des représentants des pays membres de l’alliance Smart Africa. Tels l’Afrique du Sud,  l’Angola, le Bénin, le Burkina Faso, Djibouti, le Gabon, le Ghana, la Guinée, le Kenya, le Mali, le Sénégal, le Rwanda, le Togo, et la Zambie qui étaient respectivement représentés par  leurs ministres concernés, chefs de délégations,  et régulateurs. Soulignons aussi la présence aux côtés de ces personnalités des officiels d’organisations internationales et régionales, partenaires. Parmi lesquels figuraient la représentante de la Commission de l’UA, le secrétaire général de l’UIT, le représentant de l’AfDB, le représentant de l’ATU, le GSMA, le représentant de l’ICANN, etc. Sans oublier les délégués d’équipementiers et d’opérateurs privés de télécommunications comme Ericsson, Econet, MTN et Huawei qui ont contribué à rehausser le prestige du Telecom World de l’UIT.   Cette session était particulièrement importante. Car elle a donné l’occasion aux intervenants de renouveler leur engagement à mettre en oeuvre une plate-forme d’échange de trafic et de règlement financier du Réseau Africain Unique ainsi que des infrastructures connexes.

Pour rappel, le comité de pilotage est co-présidé par le Secrétaire général de l’Union Internationale des Télécommunications (UIT) et le Commissaire aux Infrastructures et à l’Energie de la Commission de l’Union Africaine. Il est composé des ministres des pays membres en charge des TIC, de partenaires internationaux, et des  membres Platinum et Gold de Smart Africa.

Les parties prenantes ont analysé les documents qui leur ont été présentés,  assisté à des présentations de WEF et Microsoft qui portaient sur l’expansion du projet, intitulé «  Internet pour tous » visant à connecter les non connectés dans l’espace Smart Africa.

L’ambition met en évidence le rôle moteur du secteur des TIC dans  la transformation économique d’un monde plus connecté. Comme ce secteur est un vecteur de croissance, le leadership fort et visionnaire des membres de l’Alliance Smart Africa permettra au continent noir,  l’Afrique connectée numériquement, d’avoir un poids au niveau international.

Leave a Reply


Trackbacks