Syndicalisme : Mahad Bouh élu à la tête du SPPD

13 avril 2017 8 h 11 min0 commentsViews: 66

Lundi dernier le syndicat du personnel du port de Doraleh a élu un nouveau président pour un mandat de deux ans. Il s’agit de Mahad Bouh, un jeune qui a commencé, il y a quelques années de cela, comme un militant actif de cette structure syndicale.  Le scrutin a été supervisé par l’inspecteur de travail, Mohamed Mahamoud Djilalo et par l’huissier de justice, Ambassa Mohamed Ambassa.

Le syndicat du personnel du port de Doraleh a organisé vendredi dernier un scrutin pour élire un nouveau président. Les opérations de vote ont eu lieu au siège de l’organisation syndicale, sis qui se trouve à Balbala. Il n’y avait qu’un seul candidat,  à savoir Mahad Bouh. Sur  362 électeurs  inscrits,   355 ont voté durant cette journée. Suite au dépouillement des bulletins de vote, il s’est avéré  que 315 personnes se sont exprimées en faveur de Mahad Bouh et huit voix ont été déclarées nulles. Après l’annonce de sa victoire, le nouveau président de cette organisation syndicale, qui existe depuis plus d’une décennie, a fait une brève déclaration.  Il a d’emblée remercié remercier tous ses mandants pour lui avoir confié les rênes du syndicat et pour leur confiance.  Il a en outre déclaré que « le SPPD continue jusqu’à ce jour de s’activer comme un partenaire social incontournable et ceci dans l’intérêt de ses membres. » il  a par ailleurs souligné que ce syndicat  se veut une plateforme de concertation, de consultation, d’échanges de points de vue, c’est-à-dire un interlocuteur valable et fiable prêt à assurer et assumer sa responsabilité pleine et entière dans le but d’œuvrer à la satisfaction des travailleurs du port de Doraleh. Enfin, Mahad Bouh a  mis en exergue que  leur organisation syndicale reste et restera une institution progressiste à caractère pacifique, dépourvue de toute coloration politique, et ouverte à tout le monde, sans distinction tribale ni de discrimination sexiste.

Leave a Reply


Trackbacks