Surveillance du réseau d’approvisionnement en eau potable : L’ONEAD se dote d’une technologie de pointe

2 mars 2017 8 h 16 min0 commentsViews: 110

A l’instar des grandes capitales occidentales comme Paris, Londres ou Shangai, Djibouti sera bientôt équipée d’un système révolutionnaire de surveillance et de contrôle de son réseau d’eau potable dénommé ENDETEC-KAPTAtm.

Fruit de la recherche menée conjointement par le laboratoire suisse NEROXIS et par le leader mondial du traitement de l’eau, le groupe français VEOLIA, la solution de monitoring ENDETEC-KAPTAtm offre aux gestionnaires de réseau d’eau potable la capacité de mesurer en temps réel la qualité de l’eau distribué grâce à un système de sondes connectées au réseau téléphonique GSM qui communique toutes les 6 secondes les informations importantes à un ordinateur qui enregistre les paramètres et gère les alarmes.

Conçu à l’origine pour prévenir les risques d’attaques terroristes sur les réseaux d’eau potable, ENDETEC -KAPTAtm mesure en permanence la température, la conductivité, la pression et le taux de chlore et prévient ainsi toutes intrusions ou modifications dans le réseau.  « Si l’aspect prévention des risques est essentiel pour l’ONEAD, participant à faire de DJIBOUTI au travers de la distribution d’eau, une ville de plus en plus sécurisée, le système ENDETEC- KAPTAtm est aussi un formidable outil de gestion de notre réseau qui nous permettra de faire de réelles économies en limitant les pertes en eau et en nous permettant d’anticiper les travaux à réaliser. De plus, le contrôle permanent du niveau de chlore offrira aux usagers une garantie de toujours pouvoir disposer d’une eau de qualité. Enfin, nous sommes particulièrement fiers d’être le premier pays en Afrique à pouvoir disposer de cette technologie», a déclaré en substance le directeur général de l’ONEAD, Mohamed Fouad Abdo.

Leave a Reply


 

Trackbacks

Close
Ne ratez plus les mises à jour de la Nation
En cliquant sur l'un de ses liens, vous serez informé en temps réel.