Soutien au développement des petites et moyennes entreprises à Djibouti : L’AFD accorde une facilité de garantie à la BCIMR

9 avril 2015 8 h 11 min2 commentsViews: 430

La chambre de commerce de Djibouti a abrité hier une cérémonie de signature d’une nouvelle convention de garantie de crédits pour un montant de 435 millions FDJ (2,2 millions d’euros) entre l’Agence française de développement (AFD) à Djibouti et la Banque pour le Commerce et l’Industrie Mer Rouge (BCI MR). Ce sont respectivement M. Ignace Monkam-Daverat, Directeur de l’AFD et M. Jean Pierre Gianotti, Directeur de BCI MR, qui ont paraphé les documents de la convention en présence de  M. Youssouf Moussa Dawaleh, président de la CCD et M. Serge Mucetti, Ambassadeur de France à Djibouti, ainsi que les membres élus de la chambre de commerce.

Hier, la chambre de Commerce de Djibouti a abrité une cérémonie peu banale. Il s’agissait de la signature d’une convention de garantie de crédits entre l’Agence française de Développement et la Banque pour le commerce et l’Industrie pour un montant total de 435 millions de francs. C’est M.Ignace Monkam-Daverat, directeur de l’AFD, et M. Jean-Pierre Gianotti, directeur-général de la BCI MR qui ont signé le document. La cérémonie a eu lieu en présence du président de la Chambre de Commerce, Youssouf Moussa Dawaleh.

A Djibouti, l’AFD soutient la création et le développement de petites et moyennes entreprises (PME), maillon essentiel du tissu économique local. Le dispositif ARIZ permet d’une part aux entreprises d’obtenir plus facilement des crédits d’investissement car les banques leur demandent moins de garanties. D’autre part, il permet aux banques de prêter davantage car une partie du remboursement de leurs crédits est sécurisée par la garantie ARIZ ; les banques améliorent aussi leur ratio de solvabilité grâce à la notation AA de l’AFD.

Grâce à cette nouvelle convention, ARIZ garantira à hauteur de 50 % maximum, les crédits d’investissements que la BCI MR accordera aux petites entreprises, pour des prêts d’un à cinq ans, dont les montants sont compris entre 2 et 60 millions FDJ. Au total, c’est une enveloppe de près de 870 millions FDJ que la BCI MR pourra accorder aux entreprises grâce à la garantie ARIZ. Le précédent dispositif ARIZ avait permis de financer près de 60 petites entreprises djiboutiennes.

En complément de ce soutien aux petites entreprises, ARIZ permet aussi de garantir les crédits bancaires aux moyennes et grandes entreprises privées. C’est ainsi que plusieurs grandes entreprises du pays ont d’ores et déjà bénéficié de la garantie ARIZ, en particulier dans le secteur industriel.

Le directeur de l’AFD et le patron de la BCI-MR se sont félicités du démarrage de cette nouvelle facilité de garantie, qui vient renforcer une coopération déjà fructueuse entre les deux établissements. A ce jour, près d’une centaine de PME ont déjà bénéficié de crédits de la BCI MR garantis par ARIZ.

Au cours de la cérémonie, M. Youssouf Moussa Dawaleh, président de la Chambre de commerce de Djibouti, a souligné l’intérêt de cet accord qui concerne les PME des secteurs de la logistique, du BTP, de l’alimentation générale, entres autres, et il a insisté sur le rôle de la chambre de commerce qui propose de nombreux services d’accompagnement pouvant conforter les différentes parties autour des projets de financement dans le secteur privé. Il a également encouragé les entreprises concernées à tirer le meilleur parti de la garantie pour financer leurs projets et profiter des services et conseils qui leur seront proposés par la CCD. M. Dawaleh a également appelé les autres banques à suivre l’exemple de la BCI MR.

De son côté, le directeur de l’AFD, M. Ignace Monkam-Daverah a mis l’accent sur l’intérêt d’avoir une garantie financière qui offre « une sûreté réelle pour une maison, un camion et tout type d’activité économique. » Il a ajouté qu’avec  ARIZ, « c’est une garantie de 50 % du crédit qui est accordée par la BCIMR à l’entreprise qui est assurée et couverte. C’est un avantage significatif pour tout type d’entreprise qui se présentera à la BCIMR (…)».

La facilité de garantie ARIZ fait partie de la large gamme des instruments de financement que l’AFD propose à Djibouti pour soutenir le développement des entreprises privées et favoriser les investissements à la fois rentables et bénéfiques pour l’environnement ou le climat.  Hier encore, à travers la signature de la garantie de crédit, l’AFD a conforté sa place et son image de partenaire de choix pour les entreprises djiboutiennes et partant, pour l’économie nationale.

 

 

Leave a Reply


Trackbacks