Festivités du 40ème anniversaire de l’indépendance nationale : Djibouti Télécom marque le coup

9 juillet 2017 11 h 33 min0 comments
Festivités du 40ème anniversaire de l’indépendance nationale : Djibouti Télécom marque le coup

Djibouti Télécom n’a pas ménagé ses efforts compte tenu de l’importance que revêtait la préparation des festivités du 40ème anniversaire de l’indépendance de notre pays. Dans ce cadre, l’opérateur national des télécommunications a mis en place une commission interne pour concevoir des projets, en marge, aux différentes  festivités du 40ème anniversaire. Car ce 40ème anniversaire marque un tournant pour notre pays et c’est un évènement qui a été célébré dans un esprit de fraternité et de solidarité marqué par une ambiance de fête, de joie et de bonheur. En coordination avec le Comité National d’Organisation, la participation active de Djibouti Télécom aux festivités du 40ème anniversaire en dit long, il s’agit d’un signe de soutien au développement considérable multidimensionnel entrepris en 40 ans et qui coïncide, aussi, au 18ème anniversaire de la création de Djibouti Télécom en 1999, née de la fusion des services télécom de l’Office des Postes et Télécommunications (OPT) et la Société des Télécommunications Internationale de Djibouti (STID). Sous la direction du directeur général de DT, Mohamed Assoweh Bouh, cette commission composée de cinq cadres qui s’est réunie deux fois par semaine pour présenter les réalisations de Djibouti Télécom et partager sa vision. Il y a lieu […]

Read more ›

La parole à…Yonis Ali Guedi Ministre de l’Énergie, chargé des Ressources Naturelles

6 juillet 2017 10 h 00 min0 comments
La parole à…Yonis Ali Guedi Ministre de l’Énergie, chargé des Ressources Naturelles

« Unis dans la paix » Tous les hommes et femme illustres, issus de diverses couches sociales, morts au service de la nation, méritent que nous leur rendions un vibrant et solennel hommage, au moment ou nous célébrons  notre 40ème  année d’indépendance. A l’occasion de cet anniversaire, nous nous réjouissons d’être une fois de plus unis dans la paix. Notre époque se caractérise par des déchirements et conflits sévissant dans beaucoup de pays à travers le monde. Par la Grace de Dieu notre pays est épargné par ces maux. Une fois de plus, nous pouvons célébrer dans l’unité et la fraternité, la force des liens qui nous rassemblent et qui font de nous un grand peuple. Nous sommes les légataires d’un formidable patrimoine culturel et écologique qui est un joyau pour l’humanité. Aujourd’hui, nous sommes porteurs d’une ambition, celle de l’émergence économique qui nous amènera dans les décennies prochaines, à jouer un rôle prépondérant sur la scène africaine et dans le monde. Pour toutes ces raisons, nous devons en ce 27 juin, lancer un nouvel appel au sursaut national et à la mobilisation des forces vives de la nation, pour réaffirmer avec force et détermination notre ambition collective. Je vous […]

Read more ›

Célébration du 40ème anniversaire de l’indépendance nationale à Arta : Une communion des cœurs

9 h 56 min0 comments
Célébration du 40ème anniversaire de l’indépendance nationale à Arta : Une communion des cœurs

Comme dans le reste du pays, la région d’Arta a célébré mardi dernier le 40èmeanniversaire de l’indépendance en grande pompe. La veille de cette journée commémorative, les habitants d’Arta ont voulu  marquer le coup en organisant une cérémonie haute en couleur et originale. Le ministre de l’Énergie, chargé des Ressources Naturelles, Yonis Ali Guedi, le  préfet de la région, Abdillahi Darar Okieh, le président du conseil régional d’Arta, Elmi Bouh,  le directeur de l’AMIA, le colonel Mohamed Ali Obsieh, les députés Omar Waberi et Djibril ont vibré ensemble avec les simples anonymes réunis sur les hauteurs d’Arta. …Des retrouvailles festives dans la nuit du 26 juin 2017. Cette cérémonie, qui a commencé quelques heures avant minuit, était festive  sur fond de musique traditionnelle. La soirée a été ponctué de plusieurs discours. Le président du conseiller régional a tenu à transmettre ses  salutations au président de la République, à la première dame, et aux djiboutiens en général. Il a ensuite annoncé que la région d’Arta aura bientôt  un budget local. Prenant la parole à son tour, le préfet d’Arta s’est dit heureux de célébrer avec ses administrés le quarantenaire de notre pays. Il n’a pas manqué d’adresser  ses meilleurs vœux au […]

Read more ›

Atelier de formation de l’URI (United religious initiative) : L’Engagement civique, mode d’emploi

25 mai 2017 8 h 57 min0 comments
Atelier de formation de l’URI (United religious initiative) : L’Engagement civique, mode d’emploi

Un atelier de formation axé sur le Leadership des jeunes dans la corne d’Afrique, a été organisé par le bureau régional de l’URI,(United Religious Initiative),  pour la corne d’Afrique. Plusieurs associations de jeunes issus de la capitale et des régions de l’intérieur ainsi que des étudiants de l’UD ont pris part à cette session de formation qui s’est déroulée au siège de l’institut pour les sciences et la comptabilité des associations et entreprises. La formation portait notamment sur l’engagement civique et fut animé par le patron de l’instance locale, Mahamoud Ahmed  Sougueh, et d’autres experts. Temps forts… Renforcer les capacités des associations de jeunesses dans la gestion et le contrôle des outils de communication, la planification et l’exécution des programmes ainsi que le monitoring et l’évaluation. C’est autour de cet ambitieux objectif que des dizaines de jeunes issus d’associations de la capitale et des régions ont travaillé durant les deux jours d’ateliers organisé par l’URI. Dans son discours d’ouverture de l’atelier, le coordinateur régional et responsable du programme URI pour la corne d’Afrique, Mahamoud Ahmed Sougueh, a remis en contexte l’engagement civique « qui nait d’une émotion, ou d’une expérience particulière » et se nourrit par la suite avec « […]

Read more ›

C’était le 7 avril 1971 : L’affaire de Tadjourah

23 mai 2017 8 h 58 min0 comments
C’était le 7 avril 1971 : L’affaire de Tadjourah

Cette prise d’otage est communément connue comme « l’affaire de Tadjourah ». Elle correspond à l’évasion de deux membres du FLCS de la prison de la ville de Tadjourah, le 7 avril 1971. Tadjourah est également connue sous l’appellation de la «ville blanche » ou la « ville de sept mosquées » en raison de sa blancheur et de l’existence de ces mosquées dont certaines datent de l’époque médiévale. Plus exactement, il s’agit d’un événement capital considéré par les autorités coloniales comme une « double évasion » de deux leaders et fervents indépendantistes que sont : Ali Guelleh Dirir dit « Janaleh » et Abdi Hassan Liban dit « Hatouf ». Ces deux hommes ne sont pas des inconnus pour les autorités coloniales puisqu’ils ont été condamnés à vingt ans d’emprisonnement avec travaux forcés, suite à la perpétration, par ces derniers, d’un attentat à la vie visant le Président du Conseil du Gouvernement, le 6 mai 1968 sur la rue de Bir-Hakeim . Cet attentat a d’ailleurs, causé la mort d’Ishak Ali Doria, chauffeur du président du conseil du gouvernement. Auparavant, incarcérés à la prison de Djibouti, où ils s’étaient immédiatement signalés par une tentative d’évasion en juillet 1968 qui […]

Read more ›

Saada Ibrahim Houmed : Rescapée de la fusillade du 2 mai 1976 à Tadjourah

10 mai 2017 7 h 48 min0 comments
Saada Ibrahim Houmed : Rescapée de la fusillade du 2 mai 1976 à Tadjourah

La souveraineté de notre nation a été le fruit d’énormes sacrifices. Il est donc de notre devoir de rendre à tout moment un hommage à la mémoire de tous ceux ou celles qui ont sacrifié leur vie pour cette noble et juste cause qu’est l’indépendance. Certains sont connus mais d’autres sont restés anonymes. Mme Saida Ibrahim Houmed c’est son nom, joua un rôle majeur dans la lutte contre le colonialisme. Elle fut de celles qui ont combattu pour cette indépendance chèrement acquise et qui est restée dans l’anonymat. Elle est une rescapée de la fusillade du 2 mai 1976 à Tadjourah, lors de la visite des observateurs de l’Organisation de l’Unité Africaine (OUA). Portrait. Née le 24 décembre 1954 dans l’un des plus vieux quartiers de la capitale, le quartier 4, Saada Ibrahim a d’abord fréquenté l’école de Boulaos jusqu’en classe de CM2. La famille de l’ancien policier Ibrahim Houmad déménage de la capitale pour s’installer à Tadjourah. Saida n’avait que 12 ans. Installé dans la ville blanche, elle abandonne les études et s’inscrit au “Foyer social’’ de Tadjourah, une école des sœurs de la mission catholique. «J’avais une certaine connaissance de la langue française, et je m’exprimais bien même!» […]

Read more ›
Close
Ne ratez plus les mises à jour de la Nation
En cliquant sur l'un de ses liens, vous serez informé en temps réel.