Société Civile: De meilleures contributions au développement national !

26 décembre 2013 15 h 18 min0 commentsViews: 26

Il était question mardi dernier au siège de l’UNFD des contours d’une stratégie, assortie d’un plan d’actions, qui puissent valoriser les contributions de la société civile dans le processus de développement socioéconomique de notre pays.

Un atelier sur la société civile s’est ouvert mardi dernier au siège de l’Union nationale des femmes djiboutiennes(UNFD).

Placé sous l’égide de la secrétaire générale de l’UNFD, Hawa Djama Idleh, l’évènement a réuni sur place les secrétaires généraux respectifs des départements ministériels de l’éducation, la promotion de la femme, la justice, l’habitat et l’environnement, la santé, la communication, la solidarité nationale, des affaires étrangères, de l’économie et des finances.

La rencontre a permis aux participants de jeter les bases d’une étroite concertation entre les ministères sectoriels qui soit propice au renforcement de capacités de la société civile.

Concrètement, les intervenants ont discuté des contours d’une stratégie, assortie d’un plan d’actions, qui puissent valoriser les contributions de la société civile dans le processus de développement socioéconomique de notre pays.

Il s’agit pour l’UNFD et les pouvoirs publics de mettre en œuvre des actions en synergie grâce auxquelles les associations pourront mieux se structurer et s’organiser.

Cela passe par la création d’un noyau d’associations de référence, les offres de formations bien ciblées, la mise en place d’encadrements techniques, la dotation en outils adéquats et l’appui institutionnel.

Une série de préalables dont la satisfaction devrait favoriser une pleine adhésion du tissu associatif aux projets sociaux.

En amont, il importe d’impliquer les relais communautaires dans l’élaboration  des projets qui les concernent.

En aval, il y a lieu de canaliser les énergies de toutes les bonnes volontés afin de s’assurer de l’efficacité de leurs interventions tournées vers l’amélioration des conditions de vie des populations dans la capitale et les régions de l’intérieur.

Ce sont là les axes directeurs d’une nouvelle approche de mobilisation communautaire dont le suivi sera assuré par l’UNFD.

N. Kadassiya

Leave a Reply


Trackbacks