Sécurisation de la Mer Rouge et du Golfe d’Aden : Création d’un Conseil des pays arabes et africains riverains à Riyad

13 décembre 2018 12 h 57 min2 commentsViews: 211

Le ministre des Affaires étrangères et de la coopération internationale, Mahmoud Ali Youssouf, a pris part au déroulement de la session ministérielle sur la sécurisation de la mer Rouge et du golfe d’Aden qui a eu lieu à Riyad, au Royaume d’Arabie Saoudite. La tenue de ces assises, qui a regroupé le chef de la diplomatie djiboutienne et ses homologues des pays côtiers de la région, découle d’une initiative du Roi Salman Bin Abdulaziz Al-Saoud.

Sécurisation de la Mer Rouge et du Golfe d’Aden (2)

La rencontre a pour objectif d’impulser un bond qualitatif quant au renforcement de la coopération politique, sécuritaire et économique entre les pays arabes et africains, riverains de la mer Rouge et du golfe d’Aden.

« Cette réunion a permis aux participants de débattre de la possibilité de créer une institution réunissant les pays africains et arabes afin de promouvoir la sécurité, le commerce et la lutte contre tous les trafics illicites », a précisé le ministre Mahmoud Ali Youssouf dans son compte Twitter. Il a souligné également que Djibouti a soutenu la proposition sur la création d’un Conseil des pays arabes et africains riverains de la mer Rouge et du golfe d’Aden lors de cette session ministérielle.

Sécurisation de la Mer Rouge et du Golfe d’Aden (3)

Mieux, il a participé aux travaux de la première réunion des ministres des Affaires étrangères du Conseil des pays arabes et africains riverains de la mer Rouge et du golfe d’Aden qui s’est tenue hier à Riyad.

Dans son discours lors de la séance d’ouverture, le chef de la diplomatie djiboutienne a salué la création de cette nouvelle entité qui vient compléter les efforts conjoints, tournés vers le  renforcement de la sécurité régionale et la sécurisation de la navigation sur la mer Rouge et le golfe d’Aden. Il a assuré par ailleurs que la nouvelle initiative jettera les bases solides d’une coopération régionale harmonieuse au service de l’intérêt collectif.

A noter que sept pays adhèrent au bien-fondé de la Charte du Conseil des pays arabes et africains de la mer Rouge et du golfe d’Aden.

Citons notamment l’Arabie Saoudite, Djibouti, l’Égypte, la Jordanie, la Somalie, le Soudan, et le Yémen.

En marge des assises ministérielles de Riyad. En marge de la réunion de Riyad, les parties prenantes ont été reçues en audience par le Roi Salman Bin Abdulaziz Al Saoud.  Les discussions ont essentiellement porté sur les perspectives de coopération entre les pays membres et le rôle de la nouvelle institution vouée au renforcement de la sécurité, de la stabilité, du commerce et des investissements dans la région.

Rappelons que le chef de la diplomatie djiboutienne était accompagné d’une importante délégation, comprenant l’ambassadeur de la République de Djibouti auprès du Royaume d’Arabie  Saoudite, Dya-eddine Saïd Bamakhrama, dans le cadre de cette mission de travail à Riyad.

Leave a Reply