SEAS/OIM : Etude sur les facteurs de l’exode rural Signature d’un accord de coopération

15 octobre 2018 8 h 15 min0 commentsViews: 49

Conscients de la nécessité d’appréhender et d’analyser les questions relatives aux déplacements internes des populations le secrétariat d’Etat aux Affaires sociales (SEAS) et l’organisation mondiale pour les migrations (OIM) ont convenu de collaborer pour réaliser une étude sur les facteurs de l’exode rural en République de Djibouti.

C’était tout le sens de la cérémonie qui s’est tenue hier après-midi au cabinet du SEAS. La secrétaire d’Etat aux Affaires sociales, Mouna Osman Aden, et la cheffe de la mission de l’OIM à Djibouti, Lalini Veerassamy, y ont entériné la signature d’un accord de coopération. L’accord stipule que dans leurs mandats respectifs et sous réserve des ressources disponibles, le SEAS et l’OIM agiront en étroite collaboration pour réaliser une étude sur les déterminants de l’exode rural à Djibouti.

Les deux parties ont convenu également de coordonner leurs activités dans le cadre de cette étude. Il s’agit d’optimiser par ce biais leur coopération optimale, et donc de supprimer tout chevauchement inutile.

Enfin, l’accord précise que l’OIM s’engage à financer l’intégralité du coût de l’étude et à lui apporter son expertise.

Leave a Reply


Trackbacks