Coopération Vétérinaire Sino-Djiboutienne : Des résultats probants

9 juillet 2017 11 h 31 min0 commentsViews: 127

Suite à la demande du ministre djiboutien de l’Agriculture, l’Elevage, la Pêche, et l’Eau, chargé des Ressources Halieutiques (MAEPE-RH), M. Mohamed Ahmed Awaleh, le gouvernement chinois a dépêché le 19 novembre 2015 une équipe d’experts auprès de la Direction de l’Elevage et des Services Vétérinaires(DESV) et la direction de la pêche du MAEPE-RH dans le cadre de la 3ème phase du programme commun de la coopération agricole Sino-Djiboutienne. Cette mission chinoise est composée d’un expert vétérinaire, Xiao Renrong, d’un expert laborantin vétérinaire, Zhang Pu, d’un spécialiste en aquaculture, Li Shuhan, et d’un interprète, Li Xiaoming. Depuis 2016, les experts chinois ont mené une série d’activités en étroite collaboration avec le MAEPE-RH et la DESV.

...Organisation d’un atelier de formation technique par la coopération vétérinaire sino-djiboutienne

De 18 au 19 mai 2016, l’atelier de formation avec comme thème « appuyer l’élevage en offrant les traitements et les médicaments et la formation technique »  a été organisé par l’équipe des experts agricoles de la Chine au sein de   l’hôtel RAYAN. Les experts vétérinaires Chinois Xiao Renrong et Zhang Pu ont animé des cours avec les PPT bien préparés, plus de 40 collègues vétérinaires de l’épine dorsale de la DESV et 5 régions y ont participé. La formation concernait la tuberculose, la brucellose, la fièvre aphteuse, PPR, l’identification des parasites, la contention des animaux, le prélèvement et la préservation de sérum etc. Il a été largement apprécié par les participants.

…Formations sur le dépistage de la  brucellose

La brucellose est une maladie infectieuse, commune à certains animaux et à l’homme. L’expert vétérinaire, Xiao Renrong, a animé de 2016 à2017  quatre formations durant lesquelles 1667 échantillons de sérum de bovins et d’ovins en provenance de tout le pays ont été dépistés par lui-même. 6 de ces échantillons se sont révélés positifs suivant les conclusions des 4 rapports de dépistage établis par Xiao Renrong.Pendant la même période, 50 employés du laboratoire et 150 vétérinaires de la DESV ont bénéficié des formations.

…Le dépistage des maladies animales 

Suite à la demande du directeur de la DESV, Moussa Ibrahim Cheick, le laborantin vétérinaire, Zhang Pu, s’est chargé du 9 au 24 octobre 2016 de dépister des maladies animales. Il a examiné un total de 1400 échantillons dans le cadre du programme de surveillance des maladies animales de la DESV. Le dit-programme couvre la FVR, la fièvre aphteuse et la péripneumonie contagieuse bovine(PPCB).

En outre, le expert vétérinaire, Xiao Renrong, a effectué des tests de dépistage de la brucellose et la tuberculose chez les animaux avec les réactifs achetés en Chine.

…Des visites dans les localités isolées de la région de Dikhil 

Sous bonne escorte de plusieurs techniciens de la DESV, les experts chinois se sont rendus du 29 au 31 décembre 2016 dans les villages de Sangal et d’Hanlé de la région de Dikhil. Ils y ont dispensé une formation sur les techniques vétérinaires au profit de 90 personnes. Ils ont distribué sur place un don chinois de 100 boîtes d’albendazole à 48 ménages, examiné 5026 animaux (chameaux et caprins), et prélevé 11 échantillons de sang des caprins et des bovins. L’occasion aussi pour les visiteurs chinois de vulgariser le test rapide de la brucella sérologique auprès des 3 techniciens de l’antenne locale de la DESV.

 …Des consultations gratuites et un partage de savoir-faire 

Depuis 2016, les experts chinois ont visité 182 fermes d’élevage dans la zone périphérique de la capitale, et des localités éloignées des régions d’Arta et d’Ali-Sabieh. Ce faisant, ils ont parcouru plus de 11800 kilomètres, prélevé 256 échantillons (caprins, chameaux, bovins), résolu 150 cas cliniques difficiles,  vacciné 835 caprins, et distribué des vermifuges pour 55.000 têtes de bétail. Ce qui a permis de rehausser le niveau de protection de l’élevage.

 …Prévention et test d’immunité de la dermatose nodulaire bovine (LSD) 

Au terme de 2016, le directeur de la DESV, Moussa Ibrahim Cheick, tient une réunion sur les cas de LSD bovine qui ont été signalés à Djibouti(le 23 décembre 2016  le premier cas de LSD bovine). On a enregistré 3 bovins morts en plusieurs jours. Cette maladie était rare à Djibouti auparavant.

La DESV a dépêché une équipe conjointe Sino-Djiboutienne qui reposait sur une approche intégrée de prévention et de traitement de la LSD bovine. M. Xiao Renrong a donc préconisé des vaccinations contre la clavelée, des désinfections dans les enclos et fermes contaminées, des pulvérisations des  moustiques et les insectes. Ils ont permis un contrôle efficace de cette maladie animale.

Ils ont effectué le test de la première vaccination de LSD en République Djibouti. Ils ont ainsi utilisé un vaccin lyophilisé affaibli vivant de la variole des moutons et des caprines, souche KSGP0240 fourni par Abu Qarer.

Durant plus de 2 mois, les vétérinaires djiboutiens et chinois ont inoculé ce vaccin à plus d’un millier de têtes de bétail dans un périmètre bien délimité au préalable. La conjugaison de leurs efforts a permis d’éviter la prolifération de la LSD.

…Sensibilisation sur les risques de maladies et surveillance de la tuberculose bovine  

Sous l’égide du Ministère de l’Agriculture, la DESV forme une équipe de 5 personnes, pour sensibiliser les populations locales sur la prévention des pandémies. Celle-ci comprenait des experts chinois et des professionnels djiboutiens.

De plus, l’expert vétérinaire chinois, Xiao Renrong, a animé du 20 au 26 février 2017 une formation sur la surveillance de la tuberculose bovine.

…Livraison des médicaments au nord 

Le 3 mars 2017, la DESV a réceptionné un 3ème lot de médicaments en provenance de la Chine.

D’une valeur totale de 20.000 Dollars US et le lot en question était composé d’injection oxytetracycline, d’injection ivermectine, et de comprimé éalbendazole, produits de la société pharmaceutique Chongqing Fangtong.

Des vétérinaires djiboutiens et chinois se sont rendus du 14 au 18 avril 2017 dans les régions d’Obock et de Tadjourah. Ils y ont remis 8 cartons d’ albendazole, 20 boîtes d’injection d’ivermectine, 50 boîtes d’oxy, et 30 bouteilles de désinfection aux mains respectives de 6 auxiliaires vétérinaires et de 68 pasteurs nomades. Les quantités distribuées sont suffisantes pour assurer la couverture sanitaire d’environ 60.000 animaux dans les 2 régions.

 …Promotion de l’ivermectine 

L’élimination des parasites chez les animaux avec l’ivermectine est une nouvelle technique appliquée dans la plupart des pays d’élevage du bétail. L’ivermectine élimine les parasites de l’intérieur et de l’extérieur des animaux, prévient et soigne les maladies de la peau. Ses effets positifs ont été déjà confirmés.

A la lumière d’informations collectées, l’expert chinois a effectué une série d’essais avec  injection d’ivermectine pour éliminer les parasites de l’intérieur et de l’extérieur chez les moutons etc.. Sa promotion devrait ouvrir une nouvelle page dans l’histoire vétérinaire de Djibouti.

Leave a Reply


 

Trackbacks

Close
Ne ratez plus les mises à jour de la Nation
En cliquant sur l'un de ses liens, vous serez informé en temps réel.