Réunion des ordonnateurs nationaux et régionaux de l’Afrique de l’Est : Des assises fructueuses pour les pays de l’ACP

22 mars 2018 9 h 57 min0 commentsViews: 61

Le Premier ministre, Abdoulkader Kamil Mohamed, a parrainé, au palais du peuple, la cérémonie inaugurale de la réunion des ordonnateurs nationaux et régionaux des pays de l’Afrique de l’Est, membres de l’organisation des pays de l’Afrique-Caraïbes-Pacifique (ACP). Tenues pour la première fois à Djibouti, ces assises ont été organisées conjointement par le secrétariat de l’ACP et le ministère djiboutien de l’Economie et des Finances, chargé de l’Industrie.

Le Premier ministre, Abdoulkader Kamil Mohamed,  a procédé au lancement des travaux de la réunion des ordonnateurs nationaux et régionaux des pays de l’Afrique de l’Est, hier  au palais du peuple.

L’événement y a regroupé le ministre de l’Economie et des Finances, chargé de l’Industrie, Ilyas Moussa Dawaleh, et ses homologues en provenance des pays membres de l’ACP. Le ministre de la Communication, chargé des Postes et des Télécommunications, Abdi Youssouf Sougueh, l’ambassadeur de la république de Djibouti à Bruxelles, Omar Abdi Saïd, des représentants d’organisations internationales résidant à Djibouti, des représentants d’entreprises privées de la place,  des parlementaires djiboutiens ont eux aussi participé au déroulement de ce colloque.

Lors de son allocution inaugurale, le Premier ministre  a d’abord souhaité la bienvenue aux hôtes venus de loin pour participer à cette rencontre. Il a ensuite remercié le secrétariat de l’ACP pour avoir choisi la république de Djibouti afin d’abriter ces assises qui ont réuni les ordonnateurs nationaux et régionaux des pays de l’Afrique de l’Est membre des pays de l’Afrique-Caraïbes-Pacifique (ACP).

«Je l’en remercie au nom de tout le gouvernement, qui fait tous ses efforts pour que l’intégration économique régionale devienne importante. C’est un gage  de renforcement de la paix entre les peuples frères de l’Afrique de l’Est», a-t-il déclaré.

M. Abdoulkader Kamil Mohamed a ensuite mis l’accent sur le développement de Djibouti dans le domaine commercial, et des trafics portuaires, ferroviaires, aériens….. «Djibouti, vous le savez, est passée en une quinzaine d’années, de l’état de petit port de commerce à celui d’un important hub commercial et multimodale du trafic de toute la région», a-t-il affirmé.

Il a indiqué que le potentiel géostratégique, humain, financier et monétaire permettra à la république de Djibouti d’accroître davantage les perspectives de développement au profit de toute la région.

Le Premier a émis le souhait de voir l’Union européenne, premier partenaire économique de l’ACP, consentir un investissement conséquent à cet effet avant d’ajouter que «la coopération avec l’Europe a toujours été équilibrée et fructueuse avec les pays ACP».

Il a souligné que les débats et les pourparlers entre les ordonnateurs nationaux et régionaux et les partenaires tourneront autour de l’engagement de la coopération entre les pays européens et ceux de l’ACP, dont notamment, la mise en œuvre des programmes indicatifs nationaux et régionaux et la facilité d’investissement. Il a par ailleurs invité les participants de cette rencontre, à examiner la revue  à mi-parcours du 11ème FED, afin de jeter les bases d’un dialogue franc qui débouchera sur  une nouvelle approche du partenariat entre les Pays ACP et l’Union européenne.

De son côté, le sous-secrétaire général du département macroéconomique, financement du développement et programme intra-ACP, Henrique Banze, qui s’est exprimé en portugais, a remercié le gouvernement et le peuple djiboutien pour leur accueil chaleureux. Il a mis en exergue  que la présence du Premier ministre témoigne de l’engagement de la république de Djibouti dans le  développement de sa nation. «En tant qu’acteur majeur du développement, cela va permettre de contribuer à la visibilité de notre groupe au sein des Etats membres et dans la région», a-t-il dit en substance. Les participants ont par la suite eu des échanges de vues autour des questions relatives à la coopération et au financement du développement avec la commission européenne et la banque européenne d’investissement.

Hormis le Burundi et le Sud Soudan, tous les autres pays de la région ont pris part à cette réunion qui va se clôturer ce jeudi 22 mars 2018 au palais du peuple.

Rachid Bayleh 

Leave a Reply


Trackbacks