Respect de l’ordre public : Le ministre de l’Intérieur monte au créneau

12 août 2018 8 h 57 min0 commentsViews: 31

Suite aux événements malheureux qui ont coûté la vie à une famille djiboutienne dans la ville de Diré-Dawa, le ministre de l’Intérieur,  Hassan Omar Mohamed a, dans une déclaration solennelle à la nation, fermement rappelé au respect de l’ordre républicain et lancé un appel au calme. C’était jeudi dernier dans son cabinet ministériel. On reproduit ci-dessous l’allocution du ministre de l’Intérieur dans son intégralité.

« Je voudrais adresser en mon nom personnel et en celui de l’ensemble des membres du gouvernement, mes sincères condoléances aux familles des victimes des malheureux événements qui ont eu lieu à Diré–Dawa.

Je prie le bon Dieu de leur accorder le Paradis éternel. Ina Lilah wa inna ilayhi rajioun.

La situation de nos ressortissants en Ethiopie est suivie de très près par le gouvernement, notre ambassade à Addis Abeba ainsi que le Consulat de Dire Dawa sont à pied d’œuvre.

Comme vous le savez, mes chers concitoyens et concitoyennes, notre pays a toujours été un havre de paix et de stabilité, en dépit des événements qui agitent notre région. Les personnes en détresse ont toujours trouvé dans notre pays un refuge sûr et protecteur.

Certes, en premier lieu nous devons cette stabilité à la miséricorde du Tout Puissant. C’est aussi le fruit d’une vision partagée par le chef de l’Etat, M. Ismaïl Omar Guelleh. Une vision qui est imprégnée de paix et résolument engagée sur le long chemin du développement.

En effet, nous avons fait le choix de poursuivre, un idéal républicain libéré de toute démagogie, de tout dogmatisme, et de tout fanatisme.

Nous ne permettrons à personne de remettre en cause cet idéal chèrement acquis. Nous avons engrangé ces acquis et ces avancées avec vos sacrifices et vos efforts.

J’invite ceux qui désirent rentrer chez eux de le faire dans le calme et la sérénité.

Je ne tolérerais aucune manifestation ou autre attroupement susceptible de troubler l’ordre public et la sérénité de nos concitoyens et concitoyennes.

Je ne saurais conclure sans adresser mes plus sincères félicitations à l’ensemble des fonctionnaires de la police nationale et de la gendarmerie, qui veillent jour et nuit à assurer la sécurité de nos concitoyens et celle des étrangers présents sur notre territoire.

Vive la République de Djibouti ».

 

Leave a Reply


Trackbacks