Raid à dromadaire : une caravane d’écotourisme dans la région Assajog

6 novembre 2017 8 h 54 min0 commentsViews: 39

Une expédition touristique dite « Raid à dromadaire » s’est  déroulée au village de  Daasbiyo dans le but de promouvoir l’écotourisme dans la région et surtout de revitaliser cette vieille localité en exploitant ses potentialités touristiques. 

Le directeur de l’agence européenne pour le développement du char à voile et du tourisme d’aventure de Djibouti (AECVETA/Djibouti), Ali Liquiat, a organisé dans la matinée de vendredi dernier une journée « Raid à dromadaire » dans le village de Daasbiyo et la ville d’Ali-Sabieh, chef-lieu de la région éponyme. L’initiative a été menée  en étroite  collaboration avec le conseil régional local et une association de lutte contre la pauvreté regroupant des fonctionnaires natifs de ce village.

Cette aventure d’écotourisme a réuni une cinquantaine de touristes de tout âge. Ils sont venus de Djibouti à bord de véhicules tout-terrain en fin d’après-midi de jeudi.  Ces derniers ont passé la nuit sur place à Daasbiyo.  Au cours de la soirée, ils ont assisté à une cérémonie traditionnelle de mariage.  Les visiteurs ont admiré le rite exotique de ce mariage en milieu rural, notamment les chants et les danses traditionnels.

 

Raid à dromadaire une caravane d’écotourisme dans la région Assajog (3)

Le lendemain matin,  les touristes ont visité la grotte de Daasbiyo, son premier puits centenaire, sa gare et la caserne qui abritait les forces coloniales. L’endroit est en ruine depuis longtemps à l’instar de la plupart des  habitations abandonnées. Selon les remarques d’un membre de ce groupe de visiteurs,  le paysage rural de Daasbiyo  a l’air d’une surface lunaire vidée de ses occupants.

Notons que ce village millénaire, dont la plupart  de ses habitants était des cheminots, devait sa vitalité d’avant à  l’exploitation de l’ancienne ligne de chemin de fer djibouto-éthiopienne.

Après leur tournée à pied dans le village, les touristes ont entrepris la partie principale qui a donné son nom  à cette  expédition touristique, à savoir  le « Raid à dromadaire » qui consiste à voyager  jusqu’ Ali-Sabieh en caravane, à pied ou sur le dos de dromadaire. A cet effet, une vingtaine de ces camélidés a été louée aux nomades de la localité.

Raid à dromadaire une caravane d’écotourisme dans la région Assajog (1)

Les caravaniers pas comme les autres ont traversé le paysage rouge ocre et noir des collines et des montagnes de cette région du sud-est du pays. A la traversée de ce paysage naturellement multicolore, les touristes n’ont pas caché leur admiration.

Après un peu plus de quatre heures de voyage, la caravane est arrivée à treize heures passées devant le siège du conseil régional de la ville assajog. Les touristes-caravaniers ont été chaleureusement accueillis par le président de cette instance de la décentralisation. Un déjeuner leur a été offert. L’initiative se poursuivra dans d’autres contrées, selon les organisateurs.

Ali Ladieh 

 

Leave a Reply


 

Trackbacks

Close
Ne ratez plus les mises à jour de la Nation
En cliquant sur l'un de ses liens, vous serez informé en temps réel.