Quatre jours de formation pour les alphabétiseurs en langues nationales

13 septembre 2017 8 h 11 min0 commentsViews: 15

Le ministère de la femme et de la famille a organisé lundi matin au Centre d’Aide Sociale et d’Autonomisation des Femmes (CASAF) sis à Balbala un atelier de formation pédagogique destiné aux alphabétiseurs en langues locales (Somali et Afar) nouvellement recrutés par ce ministère. La cérémonie inaugurale de cet atelier de quatre jours a réuni sur place de hauts cadres du MFF, des conseillers pédagogiques chargés de diriger les travaux de cette formation et environ 65 alphabétiseurs issus de la ville de Djibouti et des régions de l’intérieur.

La salle de conférence du Centre d’Aide Sociale et d’Autonomisation des Femmes (CASAF) sis à Balbala a abrité le lundi matin une cérémonie de lancement d’un atelier de formation dans le domaine de la pédagogie destiné aux alphabétiseurs en langues locales.

L’évènement qui s’inscrit dans le cadre de la lutte contre l’analphabétisme a vu la participation, outres les bénéficiaires de cette formation, du conseiller technique du MFF Mohamed Abdi Guedi, de la cheffe de service du département “Alphabétisation” Dagan Ismaël Awaleh et le directeur par intérim du CASAF, Moussa Hassan Abdillahi. Le MENFOP, qui soutient le MFF dans son programme d’alphabétisation en langues locales, a mis à sa disposition deux conseillers pédagogiques, M. Ismaël Abdi Ahmed et M. Mohamed Ibrahim Ali respectivement spécialisés en langue somali et en langue afar, qui dirigeront les travaux de ladite formation. Il s’agit d’outiller en pédagogie des alphabétiseurs en langues locales nouvellement recrutés par le MFF.

Le conseiller technique du MFF, M. Mohamed Abdi Guedi qui a parrainé la cérémonie inaugurale de cet atelier a indiqué que le programme d’alphabétisation allait démarrer au mois d’octobre prochain sur l’ensemble du territoire et que ces 65 alphabétiseurs interviendront à Djibouti ville et les régions de l’intérieur. «Sur les 105 candidats qui s’étaient présentés au concours organisé par le MFF fin juillet, 65 ont été retenus. Malheureusement, seule la région d’Obock n’est pas représentée puisque nous n’avons pas eu de candidat pour cette région. Mais très prochainement, des candidats obockois vont passer un concours et ceux qui auront été retenus vont à leur tour avoir une formation pour pouvoir démarrer l’alphabétisation dans cette région», a-t-il ajouté.

Les formateurs Ismaël Abdi et Mohamed Ibrahim qui ont pris la parole tour à tour ont souligné l’importance de cette formation qui vise à apprendre à lire et à écrire à des femmes qui n’ont pas eu la chance d’aller à l’école lorsqu’elles étaient petites. Ils ont ensuite appelé les alphabétiseurs à suivre avec rigueur et ponctualité cette formation qui leur sera utile dans la pratique de la classe.

A noter que l’inscription des bénéficiaires de ce programme d’alphabétisation se déroule actuellement à Djibouti ville et dans les régions de l’intérieur. Le programme d’alphabétisation débutera au mois d’octobre prochain dans les collèges d’enseignement moyen, dans les CDC et dans les locaux des associations féminines du territoire national.

Rachid Bayleh 

Leave a Reply


 

Trackbacks

Close
Ne ratez plus les mises à jour de la Nation
En cliquant sur l'un de ses liens, vous serez informé en temps réel.