Projets de développement au Quartier 7 : Le temps de la validation

17 octobre 2017 8 h 11 min0 commentsViews: 22

L’ADDS en collaboration avec la commune de Boulaos  a lancé  jeudi dernier, dans ses locaux, un atelier de validation de la seconde phase du programme de réduction de la pauvreté urbaine à Djibouti (PREPUD 2). L’initiative s’inscrit dans le cadre de la réduction de la pauvreté et la création de projets pourvoyeurs  d’emplois. Elle a regroupé sur place des élus communaux, dont le président de la commune de Boulaos, Mohamed Omar Ismaïl, des notables coutumiers, et des dirigeants d’associations locales. 

La lutte contre la pauvreté est une des priorités du gouvernement qui ne lésine pas sur les moyens afin d’extirper une large frange de la population des effets de la paupérisation. Dans ce sens, les programmes se suivent et ne se ressemblent pas. Le programme de réduction de la pauvreté urbaine à Djibouti fait partie de ces initiatives lancées par l’Agence djiboutienne de développement social.

L’objectif visé par ce biais est d’adoucir le quotidien des populations vulnérables dans les quartiers populaires.

Pour ce faire, l’ADDS  a lancé jeudi dernier dans ses locaux en partenariat avec la commune de Boulaos, un atelier de validation sur le financement  des projets  d’associations de Quartier 7 et ce en vue de renforcer leurs capacités et d’améliorer les conditions de vie des populations. Cette rencontre a vu la participation du directeur par intérim de l’ADDS, Dirieh Farah Souldan, du président de la commune de Boulaos, Mohamed Omar Ismaïl, d’élus locaux, de notables coutumiers, et des représentants du tissu associatif de Quartier 7.

A l’issue de l’atelier , le directeur  par intérim de l’ADDS a rappelé  que « l’ agence a lancé depuis des années les projets PREPUD dans un seul but , celui qui est de rehausser le niveau de vie des habitants des quartiers à travers  la rénovation  d’infrastructures et la mise en place d’équipements sociaux de base , le développement communautaire,  et l’offre d’assistance technique en matière de gestion des projets. «Notre priorité  est d’aider  les plus démunis de nos concitoyens, les jeunes sans emploi ainsi les associations des femmes  porteuse de projets », a souligné en substance M. Dirieh Farah Souldan

En réponse, le président de la commune de Boulaos  a remercié  l’ADDS  pour le lancement du projet PREPUD 2, encore une fois  au Quartier 7.  Un projet social qui permettra à la population du quartier de sortir de la précarité. Au cours de cette réunion,  une multitude de microprojets ont été présentés par  les associations  et les plus intéressants ont été retenus et devraient bénéficier de financements.

Souber 

Leave a Reply


 

Trackbacks

Close
Ne ratez plus les mises à jour de la Nation
En cliquant sur l'un de ses liens, vous serez informé en temps réel.