Programme SMARTFISH pour l’amélioration de la consommation de poisson à Djibouti : Une campagne de sensibilisation

30 mars 2017 9 h 20 min0 commentsViews: 107

Le siège de l’ONG Bender Jedid a abrité hier un atelier de restitution des activités réalisées dans le cadre du projet SMARTFISH sur la promotion de la consommation du poisson à Djibouti. De nombreuses personnalités ont pris part à cette rencontre, dont en l’occurrence, le représentant par intérim de la FAO à Djibouti, Dr FAllou Guèye, le directeur de la pêche, M. Ahmed Darar Djibril et une représentante de la délégation de l’UE ainsi que le vice-président de l’ONG Bender Djedid, M. Niazi Abdoulkarim. De nombreux représentants associatifs, des cadres et des responsables d’institutions scolaires ou corporatives et des personnalités issues de la société civile des régions y ont également pris part. 

« Consommer du poisson est bon pour la santé », c’est le slogan de la campagne de sensibilisation  aux avantages et aux vertus nutritives et culinaires du poisson et plus largement les produits de la mer qui a été mise en œuvre par l’ONG Bender Djedid en collaboration avec la FAO, l’UE et d’autres institutions partenaires durant les deux derniers mois à travers tout le pays. Suite à une enquête menée par un ingénieur de la direction de la pêche sur les freins à la consommation de poisson, cette campagne a visé différents segments de la population afin d’accroire et améliorer les connaissances du public sur les vertus culinaires et nutritifs du poisson et des produits de la mer.

C’est ce qu’aura expliqué le représentant de la FAO par intérim, Dr Fallou Guèye, « la collaboration avec l’ONG Bender Djedid a permis de mener une enquête nationale sur la consommation du poisson réalisée sur le terrain incluant une étude sur les problèmes d’approvisionnement et d’accessibilité du poisson au niveau du marché local et un apport contenant les données des enquêtes harmonisées et analysées, de développer un kit multimédia et mener cinq campagnes locales de vulgarisation et de promotion de la consommation du poisson, avec une série d’activités achevées dans les cinq sites sélectionnés, d’assurer un suivi et une évaluation d’impact des activités sur le terrain dans tous les sites du projet. Le Dr Guèye a félicité l’ONG Bender Djedid pour son travail efficace et leur engagement envers le développement socio-économique du pays en réduisant la pauvreté, et en améliorant la sécurité alimentaire et nutritionnelle et en créant des opportunités d’emplois qui permettraient d’augmenter les revenus.

Pour sa part, le directeur de la pêche, M. Ahmed Darar Djibril a souligné l’intérêt de ce projet de promotion de la consommation du poisson qui vient « à point nommé dans un contexte où le taux de consommation du poisson est très bas au regard de la faible proportion du budget de l’alimentation consacré à l’achat des produits de la mer. L’occasion pour lui donc de souligner l’importance du travail de sensibilisation et les activités promotionnelles qui ont, a-t-il dit, «un rôle important dans la vulgarisation des bénéfices de la consommation du poisson.» Ce qui lui aura valu son plaidoyer sur l’impérieuse nécessité de « multiplier les campagnes de sensibilisation et d’impliquer tous les médias et les réseaux sociaux afin de créer une réelle prise de conscience au sein de la population de Djibouti.»

De son côté, le vice-président de l’ONG Bender DJedid, M. Niazi Abdoulkarim a le même plaidoyer pour la vulgarisation des bénéfices de la consommation du poisson et surtout une large prise de conscience sur la nécessité sanitaire et alimentaire de cette consommation. Il a également exhorté les parties prenantes et les autorités ainsi que les partenaires de travailler à une stratégie de communication basée sur le plus large spectre de support allant des médias traditionnels jusqu’aux réseaux sociaux et les flyers ainsi que les livrets…etc.

La campagne de sensibilisation avait été rondement menée par le coordinateur du projet, M. Abdourahman Ali à travers des rencontres, des séances de démonstrations et d’apprentissages sur les recettes ainsi que les vertus nutritives et culinaires du poisson. L’homme a donc largement restitué les résultats et les constats que la campagne a permis de soulever ainsi que les recommandations qui sont revenues le plus souvent pour lever les obstacles et les freins à une consommation plus large du poisson et des produits de la mer. Il a cité notamment les prix élevés et la cherté du poisson, son indisponibilité du fait de l’absence d’un marché spécialement dédié  au poisson et aux produits de la mer, mais aussi d’autres facteurs conjoncturels liés aux marrées et aux humeurs de la mer.

Les participants ont ensuite été invités à des travaux de groupes pour réfléchir à des stratégies d’amélioration de la consommation du poisson. Les uns et les autres ont mis l’accent sur l’absolue nécessité de poursuivre le travail de sensibilisation et de promotion des vertus culinaires et nutritives du poisson.

Ils ont également appelé à un allégement des prix et un meilleur accompagnement aux pêcheurs. D’autres recommandations ont également été formulées, qui seront d’ailleurs intégrées à un futur plan d’action pour l’amélioration de la consommation du poisson à Djibouti.

Pour revenir au Programme SMARTFISH pour la mise en œuvre d’une stratégie des pêches pour la région Afrique orientale et australe – océan Indien est mis en œuvre par la Commission de l’océan Indien, finance par l’Union européenne et mis en œuvre conjointement avec l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture. Smart Fish travaille dans vingt pays avec différentes thématiques.

Quelques initiatives supportées par le programme Smart Fish-COI, Riz pisciculture (Madagascar), Nutrition et promotion d’une meilleure consommation du poisson (Burundi, Djibouti, Kenya, Malawi, Maurice, Rwanda, Zambie), Cogestion des pêcheries: Poulpe/ourite (Rodrigues, Maurice et Zanzibar), Langouste (Madagascar), Petits pélagiques (Lac Tanganyika, Lac Kariba et Tanzanie), Concombre de mer (Seychelles)…etc.

MAS  

Leave a Reply


Trackbacks