Profil Claire Audhuy : L’humanité faite femme

24 septembre 2018 8 h 08 min0 commentsViews: 54

Claire Audhuy est Dr ès Arts, spécialiste du théâtre documentaire. Elle a soutenu une thèse sur le théâtre clandestin dans les camps de concentration nazi en 2013. Claire Audhuy est aussi auteure et metteure en scène. Son crédo, « Chaque homme est mon frère » en dit long sur ses convictions profondes et ses engagements humains. À l’âge de 19 ans, elle a fondé le collectif Rodéo d’âme. À la fois compagnie de théâtre, maison d’édition et incubateur de projets pluridisciplinaires, ce groupe d’artistes, d’auteurs et de réalisateurs a adopté une approche documentaire, via des recherches sur le terrain et en archives, des entretiens divers et des reportages. En 2013, Rodéo d’âme montait une pièce de théâtre dans un camp de réfugiés en Cisjordanie (Traversées) et partait à la rencontre des gardiens des anciennes synagogues d’Alsace (Les Gardiens des lieux). Rodéo d’âme reprend « Frères ennemis », une pièce de théâtre documentaire sur l’histoire du Proche-Orient.  « 120 jours à Hénin-Beaumont » est une rétrospective des quelques mois de résidence de Claire Audhuy à Hénin-Beaumont, fief du FN, sous la forme d’un stand-up drôle et documentaire. « Pas de chips au paradis » est un texte où les voix de détenus semblent dialoguer avec celles d’apprentis ou de migrants. Il y est question d’amour, d’indignation, de regrets, de haine et de folie. En 2015, Claire Audhuy a édité « On a besoin d’un fantôme », une pièce de théâtre satirique écrite par Hanuš Hachenburg, un enfant juif en déportation. « Le Cœur est un feu » (poèmes concentrationnaires) joué avec voix et violoncelle permettent de découvrir la profondeur de l’écriture concentrationnaire du jeune Hanuš, ses tourments, ses souvenirs et ses rêves dans une lecture-musicale. Ces poèmes ont été édités par Rodéo d’âme dans l’ouvrage «On a besoin d’un fantôme ».

Leave a Reply


Trackbacks