Les professionnels de la Santé en conclave à Arta

3 octobre 2017 8 h 17 min0 commentsViews: 57

Le ministre de la Santé a réuni jeudi dernier les praticiens et autres cadres de la Santé à Arta pour une journée de réflexion destinée à mieux préparer les actions à venir au service de la santé de nos concitoyens. 

Le ministre de la santé, le Dr Djama Elmi Okieh, a réuni en conclave ses principaux collaborateurs dans la paisible ville d’Arta durant la journée du jeudi 28 septembre 2017.

En effet, ils étaient près d’une centaine de hauts responsables, médecins, directeurs et cadres du ministère à accompagner le ministre de la santé à Arta afin de participer à cette journée de réflexion et de discussion autour des actions en perspective. Il s’agit en fait des actions d’envergure que le département de la santé entend mener dans les jours à venir.

Accueilli chaleureusement à son arrivée par le préfet de la région, M. Abdillahi Darar Okieh, le président du conseil Régional, M. Elmi Bouh Goudhadeh ainsi que la vice-présidente du conseil régional, Mme Filsan Elmi, le ministre de la santé a rejoint les professionnels de la santé au lycée hôtelier d’Arta pour cette importante réunion.

Durant toute cette journée, les participants ont été t invités à discuter et à réfléchir sur les trois points essentiels qui étaient inscrits à l’ordre du jour : la campagne imminente des soins de proximité « porte à porte » qui débutera dans le courant du mois d’octobre prochain, la concertation nationale en matière de santé qui sera menée sur toute l’étendue du territoire national, et enfin l’organisation de la seconde édition de la caravane médicale et chirurgicale qui couvrira également tout le pays. En ouvrant la réunion, le ministre de la santé, le Dr Djama Elmi Okieh a d’emblée remercié le préfet de la région et le président de la région d’Arta qui lui ont réservé un accueil particulièrement chaleureux. Il a aussi exprimé  sa gratitude à son collègue de l’Education Nationale, M. Moustapha Mahamoud pour avoir mis à leur disposition ce cadre idyllique, agréable et propice pour engager une réflexion fructueuse.

Poursuivant son allocution d’ouverture, le ministre de la santé Dr Djama Elmi Okieh a rappelé à l’audience les résultats attendus à l’issue de cette réunion de réflexion. Il a brièvement mentionné les diverses motivations qui ont suscité une telle assemblée.

En ce sens, le ministre a indiqué que cette démarche constituait une occasion idéale pour associer tous les responsables issus de différents secteurs clés du ministère de la santé autour d’une réflexion concertée sur les thématiques mises à l’étude.

L’une des thématiques phares du ministère de la santé est son projet de campagne de porte à porte qui débutera au mois d’octobre dans la commune de Balbala qui se compose d’une trentaine de quartiers.

Et dans sa première phase, c’est le quartier populaire de PK12 qui fera l’objet d’un projet pilote innovant au cours duquel plusieurs équipes conduites par des médecins et composées d’infirmiers, de sages-femmes, d’agents d’hygiène et d’agents de santé communautaire effectueront du porte à porte pour dispenser des soins préventifs et curatifs.

A travers cette initiative inédite, ces équipes médicales pourront apporter des soins préventifs et curatifs jusque dans les demeures des malades qui, pour diverses raisons, ont des difficultés à se rendre au centre de santé communautaire le plus proche. « Nos équipes vont ainsi visiter chaque ménage, quartier par quartier, sans oublier aucun malade nécessitant des soins. Certes il s’agit d’un travail harassant mais qui est extrêmement nécessaire pour soulager tous ces malades qui ne fréquentent pas nos structures», a estimé le ministre de la santé. Puis, concernant le second point à l’ordre du jour, le Dr Djama Elmi Okieh a souligné l’importance de la consultation nationale sur la santé qui permettra, a-t-il dit, d’échanger directement avec la société civile de toutes les régions de l’intérieur et des trois communes de la capitale.

L’intérêt de cet exercice est, selon le ministre, d’accéder à une meilleure compréhension des besoins essentiels de la population djiboutienne dans le domaine de la santé. « Ce qui nous permettra de bien cerner les attentes réelles et prioritaires des communautés afin d’évaluer nos performances actuelles et de dégager des nouvelles pistes de réflexions sur nos actions futures », a-t-il-expliqué.

Pour le troisième et dernier dossier de la réunion, les cadres du ministère de la santé se sont penchés sur la planification de la seconde édition de la caravane médico-chirurgicale qui est prévue avant la fin de cette année.

Il a surtout été question de tenir compte des expériences acquises lors de la précédente caravane afin de bien appréhender l’enjeu et mieux organiser cette prochaine caravane, et ce dans un souci permanent de renforcer davantage stratégie de proximité qui consiste à rapprocher les soins spécialisés au plus près  de nos concitoyens. « Cette stratégie de santé de proximité émane directement de la feuille de route édictée par le chef de l’état, M. Ismail Omar Guelleh », a rappelé le ministre de la santé.

La réunion de réflexion s’est poursuivie, après une courte pause déjeuner, jusqu’à 17 h00 dans l’après-midi par une séance de débat franc et constructif où chacun des participants s’est exprimé pour apporter sa contribution en clarifiant certains points ou encore en proposant des améliorations perspicaces aux projets en discussion.

Leave a Reply


Trackbacks