Le président IOG en visite officielle en Ethiopie : Une visite officielle placée sous le signe de l’intégration économique

19 mars 2017 8 h 35 min0 commentsViews: 126

Après la France, le chef de l’Etat est, depuis jeudi,  en visite officielle en Ethiopie, partenaire historique du pays. Cette visite officielle de 72 heures offre l’occasion aux dirigeants des deux pays de resserrer les liens. Après son discours au parlement éthiopien, le chef de l’Etat djiboutien a eu vendredi un entretien en tête à tête avec le Premier ministre éthiopien Haïlé Mariam Desalegn. Plusieurs accords ont été signés. Hier, troisième et dernier jour de sa visite officielle, le  Chef de l’Etat a reçu des mains du Premier ministre Desalegn la plus haute distinction de la République Fédérale et Démocratique d’Ethiopie avant de regagner le pays en milieu d’après-midi.

Jeudi dernier à l’aéroport international de Bole, le Premier ministre éthiopien a accueilli le président Ismaïl Omar Guelleh au pied de l’appareil d’Air Djibouti qu’il avait choisi pour sa visite officielle. Après les honneurs militaires et les hymnes nationaux, le Premier ministre éthiopien Desalegn a présenté son gouvernement au grand complet à son illustre hôte qui a également salué les membres du corps diplomatique et consulaire venus l’accueillir à l’aéroport de Bolé. C’est ainsi qu’a commencé la visite officielle du chef de l’Etat en Ethiopie, premier partenaire économique du pays. Cette visite officielle qui intervient au moment où les deux pays réalisent de nombreux grands projets structurants, est placée sous le signe de l’amitié et de l’intégration économique.

Le chef de l’Etat, accompagné de quatre de ses ministres dont le ministre des Affaires étrangères et le ministre de l’Economie, a pris la parole devant les représentants du peuple éthiopien au Parlement dès le premier jour de sa visite officielle. Dans ce discours, le chef de l’Etat djiboutien a salué l’excellence des relations d’amitié et de coopération entre les deux pays et a réitéré sa volonté d’œuvrer inlassablement à leur consolidation. Pour le chef de l’Etat, Djibouti et l’Ethiopie représentent un modèle de réussite pour les autres pays du continent en matière d’intégration économique. Le président a rappelé le caractère historique des liens entre les deux pays et a rendu hommage au leadership éclairé dont bénéficie l’Ethiopie depuis deux décennies et qui est pour beaucoup dans les relations privilégiées entre les deux pays.

« L’interconnexion électrique, la réalisation du nouveau chemin de fer électrique djibouto-éthiopien, le partenariat autour de la fibre optique constituent les domaines de collaboration les plus réussis et je suis sûr que cette qualité de coopération et d’échanges entre nos deux pays investira l’ensemble des domaines d’activités avec une  plus grande harmonisation de nos législations respectives », a souligné le Président Guelleh qui n’a pas manqué non plus d’évoquer la corrélation entre la stabilité et la prospérité. «Si nos deux pays  concourent à la pacification de la sous-région,  c’est pour entre autres endiguer les chaos qui sont de nature à compromettre nos aspirations légitimes au développement et à la prospérité », a-t-il déclaré devant les représentants de la mosaïque de peuples qui constituent la nation éthiopienne.

Le lendemain, vendredi, le chef de l’Etat a été reçu en tête-à-tête par le Premier ministre éthiopien, Haïlé Mariam Desalegn, au palais national d’Addis-Abeba. L’intégration économique, la libre circulation des biens et des personnes, la sécurité, le commerce et la paix sous régionale ont été au menu des discussions entre les deux dirigeants qui ont ensuite eu une autre séance de travail à laquelle ont participé leurs ministres respectifs. Le ministre des Affaires étrangères Mahmoud Ali Youssouf, le ministre de l’Economie et des Finances, Ilyas Moussa Dawaleh, le ministre de l’Intérieur Hassan Omar Mohamed et le ministre de la Justice Moumin Hassan Cheikh ont participé à cette réunion de travail à l’issue de laquelle il fut procédé à la signature d’un certain nombre d’accords dont celui relatif à l’entraide judiciaire. A l’issue de ces réunions, le président IOG et le Premier ministre éthiopien ont donné une conférence de presse dans laquelle ils ont réitéré leur volonté commune de resserrer les liens entre les deux pays et de renforcer l’intégration économique.

Hier, samedi, le chef de l’Etat a lancé les travaux de construction d’un nouveau bâtiment pour la  chancellerie djiboutienne d’Addis-Abeba.

 

Leave a Reply


 

Trackbacks

Close
Ne ratez plus les mises à jour de la Nation
En cliquant sur l'un de ses liens, vous serez informé en temps réel.