PRAREV : Une approche inclusive

15 août 2018 8 h 44 min0 commentsViews: 48

La salle de réunion du palais du peuple a abrité hier la sixième session plénière des membres du comité de pilotage du programme d’appui à la réduction de la vulnérabilité dans les zones de pêches côtières ou PRAREV. Ces derniers sont en charge du suivi et de l’état d’avancement de ce programme. Leurs partenaires techniques et financiers suivent de près cette 6ème session plénière qui devra déboucher sur la validation du plan de travail et du budget annuel (PTBA)  2018 du PRAREV. L’objectif global de ce programme de développement est d’appuyer les populations des zones côtières rurales affectées par les changements climatiques pour améliorer leur résilience et réduire leur vulnérabilité,  et promouvoir la cogestion des ressources marines.

Le programme d’appui à la réduction de la vulnérabilité dans les zones de pêches côtières ou PRAREV compte développer une approche inclusive pour appuyer les populations en situation de pauvreté dans les zones côtières affectés par les changements climatiques tout en créant les bases d’un développement durable pour la gestion intégrée des ressources naturelles.

PRAREV (2)

C’est dans ce sens que s’est tenue hier, au palais du peuple, la sixième session plénière des membres du comité de pilotage, en charge du suivi et de l’évaluation de l’état d’avancement de ce programme. Ce processus permettra la validation du plan de travail et du budget annuel (PTBA)  2018.

Cette réunion, qui a été présidée par Aman Mohamed Aman, responsable de la composante « renforcement des capacités » de ce projet, a vu la participation de représentants de différents ministères sectoriels, des élus des différentes régions de l’intérieur.

Dans son discours d’ouverture de cette sixième session, Aman Mohamed a déclaré que le comité de pilotage devait présenter aux différents partenaires les tenants et les aboutissants du programme. « Nos partenaires nous suivent depuis le début de l’exécution du PRAREV et nous tenons à leur exposer les attentes aux niveaux des activités et les réalisations de ce projet  », a-t-il précisé.

A noter que le PRAREV est un programme de développement dont l’objectif global est d’appuyer les populations des zones côtières rurales affectées par les changements climatiques pour améliorer leur résilience et réduire leur vulnérabilité face à ces changements  et promouvoir la cogestion des ressources marines. Ses objectifs spécifiques sont l’appropriation par la population côtière d’activités plus résilientes, le relèvement du niveau de vie des groupes cibles affectés par le changement climatique.

Et ce à travers le renforcement de capacités de leurs coopératives et associations qui devrait aller de pair avec  une augmentation des captures de poissons sans affecter l’équilibre de l’écosystème marin.

Financé par le FIDA, ce programme vise à faciliter la création de conditions favorables à l’appropriation et à la pérennisation des activités d’adaptation aux changements climatiques, grâce à une approche participative.

Il compte contribuer à l’amélioration des capacités des ménages pauvres et des pêcheurs artisanaux dans les zones côtières de Djibouti à faire face au changement climatique, et à la création d’emplois directs et indirects (pêche éco-tourisme, distribution du poisson, etc.).

N.Kadassiya

Leave a Reply


Trackbacks