Post-Scriptum : Cultivons l’esprit citoyen !

16 avril 2018 8 h 40 min1 commentViews: 24

Ces derniers temps, sur les réseaux sociaux, l’on assiste à la diffusion des vidéos d’un genre nouveau. Plutôt à  des scènes qui donnent un haut- le- cœur à toute personne normalement constituée. Des jeunes, qui vivent à des milliers de kilomètres de notre pays, s’adonnent à des débats nauséabonds qui sentent le souffre. En effet, il est question qu’une telle  tribu est au dessus des autres.  On tire à boulets rouges sur  certaines communautés nationales en  remettant  en question  leur appartenance à la nation djiboutienne. Débat mesquin, disons-le. Sans importance, sinon qu’il risque de semer la discorde et   saper la coexistence pacifique des différentes composantes de la communauté nationale qui vivent en bonne intelligence et en harmonie depuis très longtemps. Au lieu de faire leur vie dans leur pays d’accueil, de s’intégrer et progresser, ces aliénés n’ont eu d’autres choses à faire qu’à distiller leur venin sur leur pays d’origine en prônant la zizanie et la haine parmi les djiboutiens.

Nul doute qu’ils sont manipulés par des politiciens qui ont fait du tribalisme leur fonds de commerce.

Loin d’être dupes, nos compatriotes ne prêtent pas oreille aux discours de ces langues perfides. Au contraire, les élucubrations d’échotiers haineux ne font que renforcer l’unité nationale qui n’a jamais été mise à mal par des pareils vauriens. Comme en témoigne les nombreux commentaires qui dénoncent ces agissements irresponsables. Le chauvinisme est le principal plat nourricier de ces tribalistes bêtes et méchants. Ayant raté leur vie,  il parait que le développement, la paix et la stabilité de notre pays les gênent. Aussi ont-ils trouvé cette idée saugrenue pour sortir de l’anonymat  et meubler leur vie insipide.

Heureusement qu’il y a des djiboutiens qui, malgré l’éloignement prônent l’unité et qui œuvrent pour renforcer l’esprit citoyen, cette fierté d’être djiboutien, d’être uni en un corps homogène, d’avoir les mêmes références et la même idée de Djibouti et tant d’autres choses…. ».

Des gens intelligents et dévoués et qui, chaque jour que Dieu fait,  pensent à leur patrie et remuent ciel et terre pour aider leurs proches et leurs compatriotes à sortir de la précarité et atténuer, un tant soit peu, leur souffrance. Ceux là méritent respect et la reconnaissance de la nation toute entière.

Disons non à tous les diviseurs de tous poils.  Ces « Nabadide » des temps modernes. Cultivons l’esprit citoyen. La ferveur nationale et l’amour de la patrie doivent  nous unir contre les velléités de divisions.  Nous avons qu’une seule tribu, c’est Djibouti.

D’ailleurs notre religion et le saint Coran sont clairs à propos de la tribu comme le précise ce verset : «   O Hommes !. Nous vous avons crées d’un mâle et d’une femelle, et Nous avons fait de vous des nations et des tribus, pour que vous-vous entre-connaissiez. Le plus noble d’entre vous, auprès de Dieu, est le plus pieux. Dieu est certes Omniscients et Grand connaisseur. » Le célèbre poète somalien Timaa Cadee ne disait-il pas :  « Dugsi ma leh qabyaaladi waxay dumiso mooyaane »:  ce qui veut dire « Point de salut dans le tribalisme, sinon destruction et désolation. ». Le tribalisme est l’antithèse du patriotisme.

Nous disons à ces esprits retors que le peuple djiboutien est immunisé contre le virus du tribalisme   rien ne saurait entacher sa paix et la cohésion de toutes ses composantes.

Kenedid Ibrahim 

Leave a Reply


Trackbacks