Pose de la 1ère pierre du futur centre de surveillance de la ville de Djibouti

30 septembre 2018 8 h 01 min0 commentsViews: 357

Le Premier ministre, Abdoulkader Kamil Mohamed, a procédé jeudi dernier à la pose de la première pierre du futur centre d’assistance de système de surveillance de sécurité de la ville de Djibouti.

Pose de la 1ère pierre du futur centre de surveillance de la ville de Djibouti (2)

La cérémonie s’est déroulée au camp Omar Aline de la Garde Républicaine. L’événement y a réuni le ministre de l’Intérieur, Hassan Omar Mohamed, le chef de la Sécurité nationale, Hassan Saïd Khaireh, le secrétaire général de la Primature, Naguib Abdallah Mohamed Kamil,  le chef d’état-major général des forces armées djiboutiennes, le général Zakaria Cheikh Ibrahim, le commandant de la garde républicaine, le colonel Mohamed Djama Doualeh, le commandant de la gendarmerie, le colonel Zakaria Hassan Aden, le directeur général de la police nationale, le colonel Abdillahi Abdi Farah, le commandant des garde-côtes djiboutiens, le colonel Wais Omar Bogoreh, et plusieurs autres officiers de différents corps de l’Armée.

En effet, le futur centre sera construit sur une parcelle de 3000 mètres carré, offerte par le commandant de la GR.

Avant la pose de la première pierre, le chef du projet et représentant de la sécurité nationale a souhaité la bienvenue au Premier ministre. Il a expliqué également les différents volets  de ce projet d’envergure. Il s’agit pour les autorités djiboutiennes de mettre en place par ce biais un dispositif préventif et dissuasif face aux répercussions des menaces d’insécurité et de terrorisme susceptibles de survenir à l’échelle régionale.

C’était tout le sens, faut-il préciser,  des instructions que le Président de la République avait données aux responsables de la sécurité nationale. Lesquels devaient mettre en œuvre une étude de faisabilité d’un système moderne capable d’assurer la sécurité des personnes et des infrastructures dans la capitale et sa périphérie urbaine.

A titre de rappel : Il faut remonter au Sommet Chine-Afrique de 2015 en Afrique du Sud pour voir le Président Ismaïl Omar Guelleh évoquer ce projet auprès de son homologue chinois, Xi Jinping, lors d’un entretien en aparté.

Fruit de la  coopération sino-djiboutienne, le projet a été accueilli favorablement par le chef d’Etat chinois. Et l’accord a été transformé en don. En avril 2018, la société China Railway Construction a obtenu le contrat et dépêché une équipe technique pour concrétiser les études du cahier de charges.

Plus tard, en mai 2018, vingt-neuf professionnels, issus des rangs respectifs de différentes forces djiboutiennes de sécurité,  ont bénéficié d’une formation de 30 jours sur les techniques du système des caméras de surveillance en Chine.

Ce stage de perfectionnement est suivi du séjour de travail  d’une équipe technique djiboutienne en Chine au mois de juillet 2018 en vue de finaliser et signer le projet en question. Après ce survol chronologique du projet, le nouvel ambassadeur chinois a pris la parole et a souligné le caractère fructueux de la franche collaboration entre Djibouti et la Chine. Il a ajouté que les impératifs de paix et de sécurité constituent les raisons d’être de la pose de la première pierre de ce futur système commode et intelligent de gestion des besoins en sécurité d’une ville moderne.

En réponse, le Premier ministre a d’emblée souhaité la bienvenue au nouvel ambassadeur chinois à Djibouti. Il a l’a remercié ainsi que les représentants du gouvernement de la République Populaire de Chine qui l’accompagnaient dans le cadre de la réalisation de ce projet.

Poursuivant son allocution, M. Abdoulkader Kamil Mohamed a indiqué que la sécurité nationale se modernisera et disposera d’une cellule adaptée de gestion de crise. Il a en outre émis le souhait de voir tous les intervenants collaborer activement dans la mise en œuvre de ce projet.

Avant de poser la première pierre du chantier, le Premier ministre a précisé que ce système moderne de sécurité couvrira la ville de Djibouti. Sa couverture s’étendra de Loyada jusqu’au PK20.

Source : Communication de la Primature 

Leave a Reply