Portrait «Issa Habiibi», une étoile montante de la scène musicale

17 septembre 2018 8 h 16 min0 commentsViews: 81

C’est un jeune artiste au timbre majestueux que nous vous présentons aujourd’hui. Ce jeune homme si doux, d’apparence calme et timide est un vrai artiste. Il s’agit d’Issa Daher Hersi alias «Issa Habibi».

«Issa Habiibi», une étoile montante de la scène musicale (2)

Avec son sourire chaleureux, sa séduction tranquille dans la voix, bien posée, Issa Daher est un chanteur, au parcours singulier qui fait partie de la nouvelle génération d’artistes. Une étoile montante de la musique djiboutienne qui n’a rien de spécial. Car il est modeste.

Mais derrière cette modestie se cache l’un des interprètes les plus populaires de la nouvelle génération d’artistes de la chanson djiboutienne de cette dernière décennie. Tous ceux qui l’ont connu sont unanimes : l’homme a toujours été timide, simple, accueillant et toujours souriant dans la vie courante.

«Issa Habiibi» n’a pas grandi dans un milieu d’artistes mais était un passionné de musique. Habitant à une vingtaine de kilomètres de la capitale dans la localité de Damerjog de la région d’Arta, Issa Daher Hersi est né en 1981, dans le paisible quartier 7 de la capitale.

Comme c’est souvent le cas chez les prodiges, le penchant de «Issa Habibi» pour la chanson se fit jour dès son plus jeune âge. Il séduit le public, lors des concours interscolaires où il se classait premier. Il raconte qu’il adorait chantonner de morceaux des artistes de l’époque. Notre jeune artiste a développé son hobby lui-même.

Et c’est alors âgé de quatorze ans seulement qu’il est convié à une cérémonie de mariage. Une première pour lui.  C’est un peu plus tard vers l’âge de 16 ans qu’il révèle ses capacités artistiques et chante pour la première fois devant des adultes. «Je me rappelle comme si c’était hier ! C’était lors d’une cérémonie de mariage d’un cousin» nous-a-t-il dit en souriant. C’est ainsi que débuta ses premiers pas dans la chanson.

Nous sommes en 2007. L’artiste, âgé de 26 ans, se produit sur scène pour la première fois. Et malgré le trac, Issa enflamme la salle et surprend tout le monde.

Auréolé de son succès, ce sera la consécration sans équivoque qui consolidera le jeune artiste dans son choix. Et l’encourage à envisager à en faire carrière. Confiant, il fonce avec un seul objectif : confirmer son talent et tout le bien que l’on pense de lui. Et tout particulièrement de son talent. Le trac et la peur du micro, c’est fini. «Au début, je croyais que c’était facile! Mais lorsque je prenais le micro, je tremblotais !», nous a-t-il confié.

Bien à l’aise dans la musique et persuadé d’y trouver sa voie, le jeune et prometteur artiste envisage d’investir de grandes scènes.

Il y renforcera son talent, travaillera sa voix sous l’aile protectrice de ses aînés qui y décèlent très rapidement le potentiel d’une nouvelle étoile de la musique djiboutienne. L’ascension très remarquée du jeune chanteur leur donnera raison. Une reconnaissance qu’il ne boude pas. Issa franchit un nouveau palier sur la voie de ses aînés. Désormais, ses prestations ne laissent personne indifférent. Et de nombreux mélomanes viennent grossir  les rangs de ses fans.

Il bénéficie d’un capital de sympathie très encourageant, dont on peut apprécier la symbolique à travers le nombre et le profil de ses aînés (compositeurs en premier). Parmi lesquels figurent Amareh Ali Saïd, Abdillahi « Bossis » Mohamed Omar Bouh, Ababé, Sidi, Said Goumaneh et Ilyas Idriss qui lui consacrent une attention toute particulière et n’ont pas hésité à collaborer à son premier album, en 2009. «DAMAASHAAD» qui signifie « feux d’artifices » en est un exemple concret de cette collaboration.

Empreint de poésie, cet album témoigne, si besoin est, de l’énergie et de la douceur d’un artiste qui n’a cessé d’entretenir et de hisser haut son talent. C’est d’ailleurs à partir d’une chanson intitulée «Habiibi» de cet album, qu’il s’est fait un nom. Et un surnom «Issa Habiibi» qu’il gardera pour toujours.

Issa n’est pas seulement un chanteur c’est aussi un footballeur hors pair. Il occupe le poste d’attaquant dans l’équipe de l’UNIECO avec laquelle il s’entraîne tous les vendredis sur les terrains de la localité Damerjog de la région d’Arta.

Oscillant entre son amour du ballon rond et sa passion pour la musique, Issa a déjà dans son palmarès une trentaine de chansons dont un album réalisé en 2009.

Marié depuis 2016, Issa Daher Hersi prépare actuellement un nouvel album intitulé «NASIIB». Il interprètera des morceaux composés par des paroliers de renom, parmi lesquels, le doyen des artistes djiboutiens Aden Farah Samatar, et Moustapha Habaabé. Les artistes Sahal Daher Nagdi et Mohamed Omar Bouh se sont associés avec lui dans la composition des mélodies de l’album «NASIIB» qui sortira prochainement.

Rachid Bayleh 

Leave a Reply


Trackbacks