Police nationale « Miadit Somalia » : Clôture de la 10ème édition à l’APIFA

9 décembre 2018 8 h 31 min5 commentsViews: 178

La 10ème édition de la « Miadit Somalia » a été clôturée jeudi dernier au sein de l’académie de police Idriss Farah Abaneh (APIFA). Sous la houlette de « l’Arme des Carabiniers » italiens et des officiers djiboutiens, 258 policiers somaliens, dont 50 officiers, ont suivi durant 3 mois une formation de 3 trois mois sur le maintien de la paix et la sécurité au sein de l’APIFA.  

Police nationale (4)

Le ministre de l’Intérieur, Hassan Omar Mohamed, a parrainé jeudi dernier la cérémonie de fin de formation pour 258 policiers somaliens, dont 50 officiers. L’événement,  qui s’est déroulé au sein de l’académie de Police Idriss Farah Abaneh(APIFA), a débuté par la revue des troupes et le salut des drapeaux, djiboutiens, somaliens et italiens.

Le ministre de l’Intérieur était accompagné du général somalien Bachir Abdi Mohamed, du général italien Nistri Giovanni,  et du directeur général de la police nationale, le colonel Abdillahi Abdi Farah.

Police nationale (1)

Le chef d’état-major général des Armées, le général Zakaria Cheikh Ibrahim, le directeur général de la Sécurité nationale , Hassan Said Khaireh, le commandant de la gendarmerie nationale, le colonel Zakaria Hassan Aden, l’ambassadeur de Djibouti en Somalie, Aden Hassan Aden, la maire de Djibouti-ville, Fatouma Awaleh Osman, le préfet de la capitale, Osman Bileh Guirreh, et plusieurs officiers supérieurs de la police nationale ont pris part à cette journée.

Police nationale (2)

 

Au fil de « MIADIT-Somalia 10 »

Formés par les carabiniers italiens et des officiers djiboutiens, les policiers somaliens auront désormais la lourde tâche de veiller au maintien de la paix et de la sécurité dans leur pays.

La mission d’entraînement Italienne «MIADIT-Somalia 10 », a débuté le 16 septembre 2018. Elle a été menée à Djibouti par le personnel de l’arme des carabiniers, avec l’appui logistique de la base militaire italienne de  soutien (ITA-BMIS).

La mission a pour but d’accroître les qualifications de la police somalienne pour lui permettre d’affirmer son contrôle et de garantir la sécurité des territoires des différentes provinces encore perturbées par des phénomènes insurrectionnels d’une part,  et d’autre part, de lutter contre les actions des bandes criminelles  y opérant qui se sont rendues responsables de différents actes criminels ainsi que des actes de piraterie graves et violents contre la marine marchande.

En vertu de cette nécessité, l’Arme des Carabiniers a constitué une unité d’entraînement spécifique nommée « Unité de formation des  Carabiniers composée de trois sections (tactique, police et spécialistes). La section « tactique », était chargée des activités tactiques telles que les formations au combat et l’entraînement au tir opérationnel.

La section « police » était chargée de l’entraînement aux techniques de maintien de l’ordre et de la formation en sécurité publique et en droits de l’Homme.

La section « spécialistes » était pour sa part constituée du personnel appartenant aux unités spécialisées des carabiniers.

D’une durée de 12 semaines, cette formation a été dispensée au sein de l’APIFA par des carabiniers italiens et des officiers djiboutiens.

Dans son discours d’ouverture de la cérémonie de clôture, le directeur général de la police nationale, le colonel Abdillahi Abdi Farah, a rappelé le rôle important que devaient désormais jouer tous les policiers qui ont pris part à cette formation. « Vous avez passé 83 jours avec nous pour améliorer vos connaissances dans l’exercice de votre métier. Une fois retournés chez vous, nous souhaiterions qu’à votre niveau, vous puissiez  faire le maximum pour refaire revenir la paix en Somalie», a-t-il souligné.

Par ailleurs, le directeur général de la police nationale, est revenu sur les paroles de l’hymne national somalien entonné par les policiers en formation.

Sur ce point, il a déclaré qu’il était essentiel de respecter les paroles de cet hymne qui restent encore d’actualité. « Le tribalisme n’a pas de valeur, il faut rester unis sous ce beau drapeau. Vous devez respecter les valeurs d’unité et de paix. car la paix est une richesse inestimable. Et j’espère que ces paroles se traduiront en actes, une fois de retour chez vous»,  a-t-il martelé avec insistance devant les policiers somaliens.

De son côté, le général somalien Bachir Abdi Mohamed a tenu à remercier tous les formateurs italiens et djiboutiens pour leur implication dans le maintien de la paix en Somalie.

« Je reste convaincu qu’avec vos acquis vous allez pouvoir changer beaucoup de choses en Somalie. Vous êtes le sang neuf dont la police somalienne a besoin. Et je suis sûr que vous participerez pleinement au développement de notre pays », a-t-il lancé à l’endroit des stagiaires somaliens.

Pour sa part, le général italien Nistri Giovanni a  félicité  les policiers somaliens pour leur dévouement et leur assiduité.

« Vous regagnerez bientôt votre pays, riches d’un bagage professionnel complémentaire pour accomplir votre service avec un enthousiasme renouvelé. Je suis persuadé que vous continuerez à servir et à protéger les citoyens avec la même persévérance et le même dévouement que celui dont vous avez fait preuve lors de la formation », a-t-il déclaré en substance.

Après les discours officiels, les policiers somaliens  ont effectué des démonstrations de leurs acquis de compétences. Ainsi, ils ont prouvé aux officiels, que leur séjour au sein de l’APIFA leur a permis de consolider leurs connaissances pour renforcer la sécurité et le maintien de l’ordre  dès leur arrivée dans leur pays.

Ensuite,  les meilleurs élèves ont reçu des certificats de mérite, ainsi que les formateurs italiens et djiboutiens.

La journée s’est clôturée par des échanges de cadeaux offerts aux délégations somaliennes et italiennes qui ont tenu à prendre part à la cérémonie de fin de formation des jeunes policiers somaliens.

N. Kadassiya 

Leave a Reply