«Nous sommes enfin en mesure de réaliser trois forages déviés d’une longueur linéaire de 2.800 mètres pour une longueur verticale de 2.500 mètres», Djama Ali Guelleh, directeur général d’EDD

12 juillet 2018 10 h 46 min0 commentsViews: 34

«Aujourd’hui nous sommes sur le site où nous avions foré il y 30 ans le forage Assal 5 qui avait donné une température de 360° C à environ 2.100 mètres mais malgré les différentes stratagèmes déployés malheureusement la perméabilité est restée nulle. Nous avons hérité gracieusement des études réalisées par la REI qui avait identifié ce site appelé Caldera Fialé comme le meilleur endroit pour trouver le maximum de ressources pour des raisons géologique et technologique.

Nous remercions l’ensemble des bailleurs de fonds et plus particulièrement l’Agence Française de Développement, la Banque Africaine de Développement et la Banque Mondiale qui ont participé activement à la question proprement dite de la composante du projet que chacun a financée. Nous remercions l’AFD pour leur soutien au moment de la négociation avec le fournisseur des matériels consommables. Nous remercions la BAD pour le financement complémentaire de 15 Millions de $US pour compléter le budget nécessaire pour réaliser les 3 forages déviés. Nous remercions la Banque Mondiale pour nous avoir assistés non seulement à la redéfinition du programme de Développement Géothermique (Ben Mecher) et surtout à la révision de la spécification technique de la foreuse, ce qui a permis à la réduction substantielle du coût d’un forage. Avec ce financement, nous sommes enfin en mesure de réaliser trois forages déviés d’une longueur linéaire de 2.800 mètres pour une longueur verticale de 2.500 mètres.

– un volet « formation » du personnel du CERD et de l’ODDEG, et plus de 14 personnes (des géologues, des géochimistes, des foreurs, des ingénieurs de réservoir etc …) seront intégrées dans les différentes équipes de l’IDC et de la GCC.

– un volet « test du réservoir supérieur » qui consiste entre-autre à faire des prélèvements du fluide à différents niveaux et des mesures de gradient de température, ainsi que de l’injection d’eau de mer pour évaluer sa perméabilité.

La préparation et la conduite de ce projet de la géothermie Fialé a été extrêmement complexe non seulement en matière  technique, mais aussi en termes de la gestion proprement dite. Certes l’apport des consultants et les responsables de projet de la Banque Mondiale, de la BAD, et de l’AFD a été déterminant mais l’équipe de l’UGP dont Docteur JALLUDIN, Docteur KAYAD et l’Ingénieur MOHAMED CHAARI ainsi que l’ensemble du personnel du bureau de l’UGP ont fait preuve de dévouement remarquable et n’ont ménagé aucun effort pour faire aboutir ce projet chacun à son niveau. Aussi les agents EDD appelés à prêter main forte à l’UGP ont toujours donné entière satisfaction. »

 

Leave a Reply


Trackbacks