Ministère du Budget : Atelier sur la méthodologie d’élaboration d’une stratégie de gestion de la dette à moyen terme

12 mars 2018 8 h 58 min1 commentViews: 89

La direction de la dette publique du Ministère du Budget a organisé jeudi 08 mars dernier en son sein un atelier de formation sur « la formulation d’une stratégie de gestion de la dette à moyen terme (SDMT) ». L’initiative jouissait du soutien du bureau local de la Banque mondiale. Elle a mobilisé les membres d’une mission d’assistance technique de cette institution financière multilatérale qui séjournent du 4 au 13 mars 2018 dans la capitale. La venue de ces experts internationaux est, semble-t-il, propice au renforcement des capacités de la gestion de la dette publique de Djibouti. La mission d’assistance technique de la Banque mondiale est conduite par l’économiste-pays, Julie Saty Lohi. Celle-ci comprend le spécialiste-sénior en dette de la Banque mondiale, Emre Balibek, l’économiste-senior de la Banque mondiale, Mamadou Ndione, un expert de la CNUCED, Mark Willis, et un consultant externe, Michel Vaugeois.

Atelier sur la méthodologie d’élaboration d’une stratégie de gestion de la dette à moyen terme (2)

Cette équipe de formateurs a abordé depuis jeudi dernier  avec les apprenants divers modules sur la méthodologie d’élaboration d’une stratégie de gestion de la dette à moyen terme. D’une durée de 4 jours, ces assises studieuses regroupent une vingtaine de cadres nationaux, issus des rangs respectifs du Ministère du Budget, du Ministère de l’Economie et des Finances, chargé de l’Industrie, de la Cour de comptes, et de la Banque Centrale de Djibouti.

Présidée par le secrétaire général du Ministère du Budget, Simon Mibrathu, la cérémonie inaugurale du présent atelier a vu la participation de deux hauts fonctionnaires de ce même département ministériel. Citons en l’occurrence le directeur de la dette publique, Almis Mohamed Abdillahi, et le directeur du budget, Othman Sadik Ahmed. Dans son discours d’ouverture des travaux, M. Simon Mibrathu a souligné que l’enjeu de l’assistance technique et l’expertise de la Banque mondiale réside dans le renforcement des capacités des praticiens de la dette et techniciens de la chaîne de dépenses. Il s’agit pour les uns et les autres de tirer profit du savoir-faire des experts internationaux afin de mener des analyses du portefeuille de la dette publique sous l’optique coût et risques. Et ce, faut-il ajouter, en vue de la formulation d’une stratégie de gestion de la dette optimale à moyen terme.

Il a ajouté que la volonté des autorités gouvernementales à promouvoir le développement de Djibouti nécessitait également un rôle accru des praticiens dans la mobilisation des ressources. Le constat invite à réfléchir sur les grandes lignes d’une stratégie de gestion de la dette à moyen terme. Laquelle  préconise des choix de financements favorables sur le plan de coûts et risques au regard des contraintes du marché. L’évaluation et la maîtrise des risques de marché associés à la structure de la dette s’avèrent ainsi indispensables pour minimiser le coût de la dette et rendent incontournable l’adoption d’une stratégie de gestion de la dette à moyen terme.

Leave a Reply


Trackbacks