Ministère de l’Intérieur / Police Nationale : Le DGPN visite la direction de l’Immigration

10 août 2017 8 h 45 min0 commentsViews: 70

Au lendemain de la déclaration du directeur des renseignements généraux et de l’immigration sur l’émission des passeports biométriques, le directeur général de la Police nationale, le Colonel Abdillahi Abdi Farah a effectué hier une visite inopinée des locaux de la direction de l’immigration. Cette visite avait pour objectif de vérifier si les délais de délivrance des passeports étaient bien respectés par les agents en charge de ce service.

Hier, le colonel Abdillahi Abdi Farah s’est rendu dans les locaux du service de l’immigration où il fut accueilli par le directeur des renseignements généraux et de l’immigration, le colonel Abdoulkader Ibrahim Gona.

Cette visite effectuée au lendemain de la déclaration du directeur des renseignements généraux a permis au directeur général de la police nationale de constater de visu les différentes étapes d’élaboration du passeport biométrique.

Dans une courte déclaration faite sur place, le directeur général de la police nationale, le Colonel Abdillahi Abdi Farah, a mis l’accent sur l’importance de ces nouveaux passeports. « Ce passeport biométrique contient les renseignements personnels de chaque citoyen djiboutien et lui permet de voyager tranquillement partout dans le monde. Le monde évolue et notre pays n’est pas en reste », a t il précisé.

En effet, chaque passeport établi possède un code barre, comprenant les informations personnelles de chaque titulaire du document ainsi que la date de dépôt, l’agent en charge du suivi du dossier, le jour prévu pour le retrait…

« En cas de souci, ce code barre contient toutes les informations qui seront transmises au service des archives. Ces nouveaux passeports contiennent une puce électronique et les empreintes de chaque titulaire de ce document. » Cette année, plus de 150 à 300 passeports sont émis chaque jour. Il s’agit pour les agents de ce service de respecter le délai imparti de 3 jours.

Par la suite, le directeur est aussi revenu sur la date butoir du 31 décembre 2017.  « A la fin de cette année, les anciens passeports électroniques ne seront plus acceptés, j’exhorte les citoyens djiboutiens à prendre leurs dispositions. Si vous vous trouvez à l’extérieur du pays, vous pourrez réclamer vos documents de voyage dans nos ambassades vers le mois de septembre prochain. Si notre pays ne dispose pas d’ambassade, vous devez vous rendre à la chancellerie la plus proche de votre pays de résidence, ou sinon revenir à Djibouti », a-t-il ajouté.

Autre nouveauté, le Colonel Abdillahi A. Farah a déclaré que pour les personnes souhaitant garder plus longtemps leur document de voyage, il est désormais possible d’avoir un passeport de 48 pages. «  Certains commerçants ou personnes qui voyagent beaucoup se plaignent du passeport biométrique de 32 pages. Je voudrais les rassurer en leur rappelant qu’il est désormais possible d’acquérir un passeport comportant 48 pages. Ceci leur permettra de garder leur passeport plus longtemps », a-t-il affirmé en substance.

N. Kadassiya 

Leave a Reply


Trackbacks