Ministère de la Sante/Banque Mondiale : Validation conjointe du plan de travail 2019-2020

24 septembre 2018 7 h 58 min5 commentsViews: 155

Le ministre de la Santé, Djama Elmi Okieh, a reçu mercredi 19 septembre dernier, dans son cabinet ministériel, une délégation de la Banque mondiale(BM). Celle-ci était conduite par le représentant permanent de l’institution financière internationale  à Djibouti, Atou Seck.

La réunion bipartite portait sur la validation conjointe du plan de travail 2019-2020 que les deux parties entendent mettent en œuvre de concert. Le motif explique assez la présence autour de la table ronde de plusieurs hauts fonctionnaires du département ministériel de la santé.

Le ministre et ses principaux collaborateurs se sont entretenus avec leurs interlocuteurs de la Banque mondiale de divers sujets. Les uns et les autres ont ainsi évoqué le suivi et l’évaluation de l’impact des financements du bailleur de fonds,  dédiés au secteur de la santé. Ils ont soulevé aussi la finalisation du projet « zéro retard croissance » qui débutera dans les semaines à venir.

A noter que ce nouveau programme triennal a pour objectif d’intensifier la lutte contre la malnutrition et le retard de croissance sur toute l’étendue du territoire national.

Deuxième bonne nouvelle : la mission de la Banque mondiale a confirmé par la voix de son représentant-résident au pays l’octroi d’une enveloppe additionnelle de 6 millions de dollars américains en vue de la reconduction du projet PAPS. Lequel soutient les structures médicales et sanitaires dans l’amélioration de leurs performances. Rappelons que ce projet contribue énormément aux efforts du gouvernement, tournés vers le développement des structures sanitaires sous les cieux djiboutiens. Et ce par le biais des financements qui sont basés sur la performance  ou FBP selon le jargon des professionnels.

Par ailleurs, les deux parties ont discuté des voies et moyens susceptibles de consolider les avancées enregistrées dans l’extension de la couverture sanitaire universelle.

Elles se sont penchées sur les  modalités de soutien aux activités de la caravane médico-chirurgicale qui vise à répondre efficacement aux besoins essentiels et primordiaux en soins de qualité et de proximité de la population djiboutienne.

A l’issue de cette séance de travail, le ministre de la Santé a mis en exergue les bons résultats des projets soutenus par la Banque mondiale qui apporte un appui indispensable au renforcement de notre système de santé.

Leave a Reply


Trackbacks