Ministère de la Santé : Priorité au renforcement des dépistages volontaires des maladies prioritaires

9 septembre 2018 12 h 15 min0 commentsViews: 69

Le ministre de la Santé, Djama Elmi Okieh, a présidé mercredi 5 septembre dernier, dans son cabinet ministériel, une réunion consacrée au renforcement des dépistages volontaires des maladies prioritaires.

La séance de travail a regroupé autour plusieurs hauts fonctionnaires du département ministériel de la santé, dont le secrétaire général par intérim, Saleh Abdillahi.

Priorité au renforcement des dépistages volontairesdes maladies prioritaires (1)

Le ministre et ses collaborateurs ont abordé les voies et moyens susceptibles de promouvoir les dépistages des maladies prioritaires qui sont fréquentes à Djibouti comme le diabète, l’hypertension artérielle (HTA), l’hépatite ou encore les maladies respiratoires aigues pour ne citer que celles-là. Il a été question également de la consolidation des moyens de transport des médicaments vers les structures de santé les plus éloignées, notamment l’acheminement des vaccins à travers le renforcement de la logistique de la centrale d’achat des médicaments et matériels essentiels (CAMME).

Sur ce dernier point, le ministre de la Santé a émis des directives claires en vue de rehausser l’efficacité de la chaîne de distribution et d’assurer une disponibilité des médicaments et des vaccins dans toutes les structures sanitaires du pays et ce sans aucune discontinuité.

Le premier engin octroyé était une clinique mobile entièrement équipée et spécialement dédiée aux campagnes de dépistage et de détection des maladies prioritaires. Des campagnes  qui visent  l’introduction et la généralisation de ces dépistages volontaires sur toute l’étendue du territoire national.

En ce sens, un nouveau camion frigorifique d’une grande capacité est venu grossir le parc d’automobiles frigorifiques de la CAMME.

Cette donation permet non seulement d’augmenter les capacités logistiques de la CAMME  mais aussi de sécuriser  le transport des vaccins et  médicaments thermosensibles de façon adéquate en préservant la continuité de la chaîne de froid des entrepôts centraux jusqu’aux postes de santé dans les zones rurales les plus reculées du pays.

Les stockages des vaccins sont garantis par des congélateurs fonctionnant à l’énergie solaire qui sont mis à la disposition de tous les centres de santé.

Leave a Reply


Trackbacks