Ministère de la Santé : Des dispositifs pour mieux faire face à une éventuelle catastrophe naturelle

18 octobre 2018 9 h 33 min2 commentsViews: 64

Le ministre de la Santé, Dr Djama Elmi Okieh, a présidé hier, dans son cabinet, une réunion sur la prévention des risques liés à d’éventuelles pluies diluviennes sur le territoire national.

Cette rencontre a vu la participation du secrétaire général par intérim, Dr Saïd  Guelleh, des médecins de différents hôpitaux du pays, et des responsables des directions centrales du département ministériel de la santé.

Le ministre de la Santé a activé la cellule de crise mise en place lors du dernier passage du cyclone Sagar pour faire face aux conséquences sanitaires inhérentes aux pluies et à la stagnation des eaux. L’activation de la cellule de crise constitue un élément clé du dispositif de réponse du ministère de la Santé dans le cadre de la gestion des crises et des catastrophes. Cette cellule sera en charge du déploiement et du pilotage des activités de prévention et de prise en charge des cas durant cette période. Elle se traduira notamment par la mise à disposition des stocks de médicaments, de réactifs et de consommables au niveau de structures clés.

L’Institut national de santé publique de Djibouti sera, quant à lui, en charge des activités de pulvérisation spatiale d’insecticides  et de lutte contre les gites larvaires dans la capitale et les chefs lieux des régions de l’intérieur.

Le ministre de la santé exhorte la population à une plus grande vigilance et l’invite à observer des mesures d’hygiènes efficaces  concernant aussi bien l’approvisionnement et le stockage en eau potable ainsi que l’utilisation des latrines.

L’autre point important de la réunion est le report  de la campagne nationale contre la poliomyélite prévue du 18  au 21 octobre 2018 à une date ultérieure.

Leave a Reply


Trackbacks