MFF : Une délégation de la BAD reçue en audience par Mme Moumina Houmed Hassan

15 octobre 2018 7 h 58 min0 commentsViews: 13

La ministre de la Femme et de la Famille, Moumina Houmed Hassan, a reçu mercredi 10 octobre dernier dans son cabinet ministériel une délégation de la Banque africaine de développement (BAD), conduite par le chef du département infrastructures des transports de la région de l’Afrique de l’Est, Mumina Augustu Wa-Kyendo. Celui-ci était accompagné de deux de ses collègues économistes.

Il était question d’intégrer une composante de genre dans le projet du corridor routier Ethiopie-Djibouti lors des discussions que la ministre de la Femme et de la Famille, Moumina Houmed Hassan, a eues mercredi après-midi dernier avec une délégation de la Banque africaine de développement(BAD), conduit par le chef du département des infrastructures des transports de la région de l’Afrique de l’Est, l’ingénieur Mumina Augustu Wa-kyendo.

Deux économistes de la BAD, en l’occurrence Merhatsick et Anita Nugu accompagnaient M. Wa-Kyendo lors de sa visite de travail au MFF.

L’évènement qui a eu lieu dans le cabinet ministériel du MFF a vu la participation de deux conseillers techniques auprès de la ministre, en l’occurrence Hassan Ali et Ismail Mohamed Ismaïl.

Après avoir remercié la ministre de la Femme et de la Famille pour son accueil chaleureux, les émissaires de la BAD ont d’abord procédé à une revue complète du projet du corridor routier  Djibouti-Ethiopie. Ils ont ensuite souligné auprès de la ministre  leur intérêt d’intégrer une composante de genre dans celui-ci.

Sur ce point précis, Mme Moumina Houmed Hassan a mis en exergue  l’importance des questions genre dans la politique du gouvernement djiboutien. L’occasion aussi pour elle de revenir sur les actions et les projets de promotion de la femme qui ont été mis en œuvre par son ministère.

A noter que la BAD, a adopté en mars 2016 des approches spécifiquement tournées vers le genre dans la conception de projets de transport, en vue d’apporter des réponses adéquates aux demandes de transport et d’assurer un accès équitable à la mobilité.

A l’issue de cette rencontre, les deux parties ont convenu de  trouver les voies et moyens de collaborer dans ce projet de la BAD visant à intégrer des femmes au sein des différents acteurs institutionnels et privés du transport routier.

Rachid Bayleh 

Leave a Reply


Trackbacks