MENFOP/MENSUR/ERF : Une entente tripartite au service d’une éducation inclusive et équilibrée

21 janvier 2019 8 h 25 min2 commentsViews: 78

Le ministre de l’Education nationale et de la Formation professionnelle, Moustapha Mohamed Mahamoud, et son collègue en charge de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, Nabil Mohamed Ahmed, ont signé jeudi dernier une convention de partenariat avec le président de l’ERF(Education Relief Foundation), Cheikh Mansour Bin Moussallam.

MENFOPMENSURERF (1)

La cérémonie de signature s’est déroulée au cabinet du MENFOP en présence de plusieurs hauts fonctionnaires issus des rangs respectifs de ce département ministériel et de celui de l’enseignement supérieur et de la recherche. Le ministre Moustapha Mohamed Mahamoud a saisi l’occasion pour exprimer ses sincères remerciements au président de l’ERF pour l’engagement pris à travers cette convention qui vise à développer une éducation inclusive et équilibrée. Il a souligné également que la visite officielle à Djibouti de Cheikh Mansour Bin Moussallam s’est couronnée de succès avec la signature de cette convention qui jette les bases  d’une étroite collaboration entre le MENFOP, le MENSUR, et l’ERF afin de parvenir à une éducation inclusive et équilibrée.

De son côté, le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche s’est dit heureux de parapher cette convention de partenariat avec son collègue de l’Education nationale et le président de l’ERF. Il n’a pas manqué de féliciter le ministre de l’éducation pour avoir facilité le séjour djiboutien de Cheikh Mansour bin Mousallam.

Dr Nabil Mohmed Ahmed a également félicité le président de l’éducation relief foundation cheikh Mansour Bin Moussallam pour sa disponibilité et son engagement auprès de Djibouti dans le domaine de l’éducation.

En réponse, le président de l’ERF a loué la détermination dont les deux ministres font preuve dans l’accomplissement de leurs hautes fonctions. Leur vision aussi qui donne la priorité au développement d’une éducation inclusive et équilibrée sous les cieux djiboutiens.

Leave a Reply


Trackbacks