MENFOP : Réussir la réforme du baccalauréat

19 mai 2014 9 h 01 min6 261 commentsViews: 4818

Il était question hier au Ministère de l’Education Nationale et de la Formation Professionnelle(MENFOP) des horaires d’enseignements du secondaire et des modalités du baccalauréat 2016. Deux sujets qui ont alimenté des discussions fructueuses  entre le ministre concerné, le Dr. Djama Elmi Okieh,  les hauts fonctionnaires de son cabinet ministériel et l’ensemble des inspecteurs de l’enseignement moyen et secondaire.    

Le ministre de l’Education Nationale et de la Formation Professionnelle, le Dr. Djama Elmi Okieh, a présidé hier dans son cabinet ministériel une importante réunion axée les horaires d’enseignements du secondaire et les modalités du baccalauréat 2016.

L’événement a regroupé les hauts cadres et responsables du MENFOP et l’ensemble des inspecteurs de l’enseignement moyen et secondaire.

Dans son mot d’ouverture de la séance de travail, le ministre a mis l’accent sur l’importance capitale que revêt la réforme du baccalauréat. D’où, a-t-il insisté, l’intérêt de mener à bien l’édition des manuels scolaires du secondaire.

Le ministre s’est toutefois dit réjoui que la conception des manuels de première soit arrivée à terme afin d’entamer la phase d’impression. Il a exprimé la même satisfaction devant l’achèvement de la phase de conception des programmes de la classe de terminale.

Dans un second temps, les discussions entre le ministre et ses collaborateurs ont porté sur les horaires d’enseignement et les modalités du baccalauréat 2016. Le ministre a d’abord souligné  l’importance de négocier ce moment capital avec le plus de délicatesse et d’attention possible.

« Le baccalauréat 2016 constituera un tournant puisqu’il sera entièrement conçu, préparé et organisé à Djibouti. Il sera donc de notre responsabilité d’assurer à ce diplôme toute la valeur académique et la reconnaissance internationale qui ouvriront à nos lycéens les portes de l’UD et de toutes les grandes écoles et universités de leur choix. »

Les débats et réflexions ont permis d’affiner et de préciser des questions centrales comme les volumes horaires et les coefficients disciplinaires ainsi que l’organisation matérielle de ce baccalauréat.

Précisons enfin que les discussions ont été fructueuses puisqu’elles ont permis de s’assurer de la disponibilité des manuels de première dès la rentrée prochaine avec une qualité identique de celle des manuels de seconde déjà dans les classes.

Leave a Reply


Trackbacks