Mémorandum d’entente du 18 août dernier entre le MENFOP et le HCR à Ali-Addé : Le ministre de l’Education nationale en tournée dans le Sud

12 septembre 2017 8 h 51 min0 commentsViews: 26

Une forte délégation d’officiels conduite par le Ministre de l’Education Nationale et de la Formation Professionnelle,  Moustapha Mohamed Mohamoud, s’est rendue dans la région d’Ali-Sabieh ce matin dimanche 10 septembre,  jour de la rentrée de l’année scolaire 2017/2018.

… A Ali-Sabieh. A leur arrivée à Ali-Sabieh, chef-lieu de la région, le ministre et ses principaux collaborateurs ont été reçus  par le préfet de la région, Mohamed Waberi Assoweh, dans le salon officiel de sa résidence. Après de brèves discussions, le chef du MENFOP a mis à profit son passage à Ali-Sabieh pour superviser la rentrée scolaire de deux écoles de base et du collège.

A cet effet, le ministre et ses accompagnateurs se sont rendus successivement à l’école d’Ali-Sabieh 2 et 1 avant de visiter le collège d’enseignement moyen (CEM).  Dans chaque établissement, les visiteurs ont été accueillis chaleureusement par le directeur et les élèves. Le ministre a salué les élèves en leur souhaitant une bonne année scolaire. Puis il s’est entretenu avec chaque responsable des lieux visités du déroulement de cette première journée de l’année scolaire 2017/2018. Dans chaque centre éducatif, il a pu se rendre compte par lui-même de leurs difficultés et de leurs besoins.

… A Ali-Addé. Puis le ministre et sa forte délégation ont mis le cap vers Ali-Addé, localité rurale située à vingt cinq kilomètres de la ville d’Ali-Sabieh  qui abrite un vaste camp des refugiés présents sur le sol national. Il était accompagné des  membres de son cabinet, du préfet de la région, Mohamed Waberi Assoweh, de l’attaché politique de l’ambassade américaine, Hermes Grullon, du représentant de l’ONG LWF, Lennart Hernandez, de la représentante de l’UNICEF à Djibouti, Djanabou Mahonde et beaucoup d’autres responsables des organisations humanitaires opérant dans ce camp. Sur place, le ministre et les membres de sa forte délégation ont été accueillis chaleureusement par le directeur-exécutif de l’ONARS, Houssein Hassan Darar, du chargé de bureau du HCR, Albert Katumba, des agents des organismes humanitaires et par de nombreux réfugiés se réjouissant pleinement de l’événement du jour.

Au camp des réfugiés d’Ali-Addé le ministre du MENFOP a assisté avec un parterre de nombreux officiels une cérémonie grandiose célébrant la concrétisation de l’événement historique du 18 août dernier de la signature d’un mémorandum d’entente signé entre le ministère de l’éducation nationale et de la formation professionnelle et le haut commissariat pour les réfugiés (HCR) relatif au programme de l’éducation des refugiés en république de Djibouti. Dans cette optique,  le chef du MENFOP a voulu assister au démarrage officiel de la rentrée scolaire  des enfants des refugiés. Cette grande cérémonie a débuté par la récitation d’un verset  du saint coran suivi par des animations culturelles des groupes des différentes communautés (somalienne et éthiopienne) des réfugiés.

Sous un soleil de plomb, des centaines d’habitants du camp ont applaudi fortement aux annonces des représentants des diverses organisations humanitaires opérant dans leur camp dans le cadre de l’éducation de leurs enfants.

Pour le chargé du bureau du HCR à Djibouti, Albert Katumba, cette manifestation constitue la concrétisation de la volonté politique du président de la république, son excellence Ismaël Omar Guelleh et de son gouvernement d’offrir aux enfants des réfugiés vivant à Djibouti un enseignement de qualité et mis en œuvre par le MENFOP.

Il a exprimé la gratitude de son organisme onusien pour cette matérialisation de leur engagement vis-à-vis de la communauté internationale dans le domaine de l’éducation des réfugiés. Il a en outre remercié le ministre de l’éducation et de la formation professionnelle, Moustapha Mohamed Mahmoud.

Pour sa part, le ministre a remercié les réfugiés et les responsables du camp de leur accueil chaleureux.  Puis il a annoncé sa volonté et celle du gouvernement d’offrir aux enfants réfugiés la même éducation que celle que reçoivent les enfants du pays.

Ce dernier a affirmé que les programmes destinés aux écoliers réfugiés  reflètent bien la culture de leur pays d’origine.

En fin de cérémonie, le chef du MENFOP et les responsables des autres organisations aidant les déplacés du camp dans ce domaine ont offerts des exemplaires des manuels du programme  destiné  aux réfugiés à des élèves de l’école du camp.

Avant de quitter Ali-Addé le ministre du MENFOP et ses nombreux accompagnateurs se sont rendus dans l’école de base et le collège d’Ali-Addé.

En ces lieux, le ministre a pu se rendre compte du déroulement de la rentrée scolaire de cette année.

La visite du ministre à Ali-Addé a pris fin au collège par une réunion avec les chefs coutumiers locaux et les responsables de ces établissements d’enseignement.  Ces derniers ont demandé la création d’une bibliothèque et le recrutement de femmes de ménages comme pour l’entretien des établissements scolaires.

Ali Ladieh 

Leave a Reply


 

Trackbacks

Close
Ne ratez plus les mises à jour de la Nation
En cliquant sur l'un de ses liens, vous serez informé en temps réel.