MAMCBW/OCI : Faire de la culture une « puissance douce » au service du rapprochement des peuples

11 février 2019 10 h 19 min7 commentsViews: 127

Le ministre des Affaires musulmanes et de la Culture, Moumin Hassan Barreh, s’est entretenu avec le secrétaire général de l’Organisation de la coopération islamique (OCI), Yousef bin Ahmed Al-Othaimeen,  samedi 09 février dernier au Caire

L’entrevue s’est déroulée en présence du conseiller technique auprès du ministre, Chouaib Adjal, du conseiller de notre ambassade au Caire, Amin Ahmed Boulaleh, et de la directrice administrative et financière du département ministériel des affaires musulmanes et de la culture, Ikram Egueh Osman.

Du côté de l’OCI, le secrétaire général adjoint chargé des affaires politiques,  Yousef Doubayai, la directrice générale des affaires culturelles et sociales,  Mahla Ahmed, la directrice du département arabe,  Nouria Hamami, et la directrice de la communication, Maha Okayl, ont assisté aux échanges entre les deux personnalités.

MAMCBW OCI 2

Le ministre Moumin Hassan Barreh a tenu à féliciter le secrétaire général de l’OCI pour le grand succès qu’a eu la première édition du Festival culturel et artistique organisé en Egypte, sous le thème « Une nation et des cultures multiples… La Palestine au cœur ».

Il a souligné le rôle prépondérant  que la culture joue dans le rapprochement des peuples.

Autre conviction affichée de M.  Moumin Hassan Barreh : la culture devient l’un des éléments influents de la puissance douce ‘’soft power’’ mais aussi l’un des moyens efficients de la diplomatie.

En réponse, le secrétaire général de l’OCI a remercié le ministre pour la participation de la République de Djibouti à ce festival qui permettra de faire connaitre la diversité des cultures et des traditions au sein de la communauté musulmane.

D’autre part, il a salué le rôle et la contribution de notre pays au sein de l’OCI pour atteindre ses objectifs fixés en vue de consolider la solidarité islamique, et relever les défis auxquels font face les pays musulmans.

Lors de cette rencontre, les deux parties se sont félicitées de la qualité des relations entre l’OCI et les différentes institutions djiboutiennes. Par ailleurs, elles ont examiné les voies et moyens susceptibles de les consolider davantage.

Il importe de noter que le festival culturel organisé pour la première fois par l’OCI favorise la compréhension mutuelle et véhicule la culture de paix, notamment les principes de tolérance, de solidarité et d’ouverture d’esprit.

Il vise aussi la promotion du dialogue entre les peuples musulmans à travers une approche intégrée qui s’inspire du patrimoine socioculturel de chaque pays.

Rappelons enfin que l’Organisation de la coopération islamique (OCI) est la deuxième organisation intergouvernementale la plus importante après l’ONU. Elle compte 57 Etats membres, répartis sur quatre continents.

Source : ADI 

Leave a Reply