Magazine « Vitrine Humanitaire » : Le reflet d’une agence humanitaire

19 avril 2018 9 h 11 min0 commentsViews: 135

L’Office National d’Assistance aux Réfugies et Sinistrés (ONARS) a célébré cette année son quarantième anniversaire. Pour cette occasion, cette institution, qui œuvre pour le bien-être des personnes déplacées fuyant les conflits dans leurs pays respectifs ou des victimes de catastrophes naturelles, a publié un magazine intitulé «Vitrine Humanitaire» qui retrace le bilan des quarante années de son existence. Focus.

Magazine Vitrine Humanitaire

Depuis son indépendance, notre pays est une terre d’accueil et de prise en charge des réfugiés et des sinistrés qui échouent sous nos cieux. C’est donc en ce sens que fut créé le 21 février 1978 l’Office National d’Assistance aux Réfugiés et aux Sinistrés (ONARS). Cet office  a célébré cette année son quarantième anniversaire. «Vitrine Humanitaire» est donc un magazine qui retrace selon son directeur de publication, qui n’est autre que le Secrétaire Exécutif de l’ONARS, les actions fortes de cette institution ces quarante dernières années. Houssein Hassan Darar a bien mentionné dans l’éditorial sur les premières pages de ce magazine «Nous vous proposons également de revivre le travail et les belles réalisations qui ont été effectuées durant l’année 2017 et ce début d’année 2018».

En effet, dans ses pages, ce magazine met en relief les actions des années 2017 qui a été celle des réfugiés à Djibouti. «Les engagements du chef de l’Etat, Ismaïl Omar Guelleh, lors du sommet de New York pour la mise en œuvre du cadre d’action global pour les réfugiés ont été honorés.» a-t-il écrit dans l’éditorial.

En témoignent les promulgations de  la Loi relative au statut des réfugiés et  du décret d’application accordant l’accès à l’école publique et aux soins de la santé publique pour les enfants des réfugiés.  «Ce qui a valu à notre pays la visite et les félicitations du Haut Commissaire des Nations Unies pour les réfugiés, Filippo Grandi à la fin de l’année dernière», a-t-il souligné en outre dans son éditorial.

Avec son expérience de 25 ans à l’ONARS, le secrétaire exécutif Houssein Hassan Darar, lors qu’un entretien accordé à la rédaction de cette rubrique, a déclaré que notre pays abrite actuellement plus de 25000 refugiés dans les différents camps d’Ali Addeh, Holl-Holl dans la région d’Ali Sabieh et dans celui de Markazi à Obock.

Outre cet entretien, les autres pages de ce magazine relatent les différentes réalisations et principaux événements de l’ONARS, à savoir la signature du mémorandum d’entente entre le MENFOP et le HCR, la visite du Haut commissaire des Réfugiés aux camps d’Ali Addeh et de Markazi, la visite du directeur général de l’OIM à Djibouti, la journée mondiale des Réfugiés célébré le 20 juin 2017 à l’hôtel Kempinski……etc.

L’utilisation du système de gestion de l’identité biométrique (BIMS) pour enregistrer et identifier les réfugiés et la finalisation des maisons en préfabriqué équipées en air conditionné sont également les projets phares publiés dans les colonnes de cette édition spéciale du magazine «Vitrine Humanitaire», Aucun évènement n’y est passé sous silence. Appuyé avec des belles photos, le contenu éditorial de ce magazine est le reflet de l’ONARS qui tend à devenir une agence humanitaire digne de ce nom.

Rachid Bayleh 

Leave a Reply


Trackbacks