L’OIM reprend les retours humanitaires volontaires depuis le Yémen

L’OIM reprend les retours humanitaires volontaires depuis le Yémen

18 juillet 2018 8 h 58 min0 commentsViews: 52

Après une évaluation minutieuse de la situation actuelle à Hodeida par l’OIM, l’organisme des Nations Unies chargé des migrations, en coordination avec les acteurs concernés, a organisé un retour humanitaire volontaire de 53 migrants éthiopiens depuis le Yémen.

Jeudi 12 juillet 2018, grâce à l’expertise de l’OIM dans des situations compliquées, un couloir sécurisé a été mis en place pour déplacer les migrants depuis le port maritime d’Hodeida. Un navire muni des autorisations requises a transporté les 53 migrants (48 hommes et 5 garçons) hors du Yémen déchiré par la guerre vers Djibouti, où le personnel de l’OIM est censé les accueillir et coordonner leur périple jusqu’à leur destination finale. « Il était important de centrer l’évacuation sur les migrants présents à Hodeïda et de les évacuer dès que possible en raison de l’escalade des affrontements autour d’Hodeïda », a déclaré Stefano Pes, du bureau de l’OIM au Yémen. «Nous sommes ravis d’avoir pu les évacuer. Malheureusement, un migrant a été touché par une balle perdue à Sana’a il y a quelques jours et a succombé des suites de ses blessures.

C’est un exemple parmi tant d’autres du niveau de danger que les migrants et les Yéménites rencontrent au quotidien », a-t-il ajouté.

Le 22 juin dernier, l’OIM a annoncé que son aide au retour volontaire pour les migrants bloqués à Hodeïda serait reporté jusqu’à nouvel ordre, en raison des opérations militaires en cours près de la ville portuaire.

Avant cela, l’OIM avait dû annuler le retour de migrants bloqués programmé pour le 14 juin.  Compte tenu de l’intensification des affrontements près du point de réponse pour migrants (MRP) à Hodeïda, 22 migrants éthiopiens ont été évacués à Sana’a le 19 juin pour être hébergés dans l’une des familles d’accueil de l’Organisation et y être pris en charge.

Dans le même temps, l’OIM au Yémen poursuit son aide humanitaire aux populations qui fuient Hodeïda au MRP, qui vient également en aide aux Yéménites, en plus des migrants.

Avec l’aide d’autres organismes des Nations Unies, l’OIM fournit aux migrants de la nourriture, un transport hors d’Hodeïda, des soins de santé, un soutien psychosocial et une aide financière.

En raison des besoins et du volume considérable de déplacés, l’OIM a déployé une équipe médicale mobile à Hodeïda, à bord d’une ambulance comprenant un médecin et trois infirmières, afin de répondre aux besoins de santé urgents des populations touchées.

Cinq ambulances ont également été données pour aider la population, compte tenu de la pénurie de fournitures et de professionnels médicaux dans la région.

A ce jour, l’OIM a aidé plus de 483 migrants éthiopiens à rentrer d’Hodeïda et 1205 réfugiés somaliens du port d’Aden.

 

Leave a Reply


Trackbacks