Le point avec…Hassan Omar Mohamed Ministre de l’Intérieur et Coordinateur national de la politique migratoire

14 janvier 2019 7 h 30 min0 commentsViews: 158

« La migration doit être intégrée dans la planification de nos programmes de développement local »

Je suis d’avis que les Objectifs de développement durable et l’Agenda 2030 qui a été adopté  par l’ONU en septembre 2015, ne peuvent  être atteints sans la participation  des migrants et sans la contribution de chacun d’entre nous. La question de la migration doit être intégrée de manière transversale dans la planification de nos programmes de  développement local. Et ce guide, destiné aux praticiens et  développé par l’OIM, arrive au moment opportun. En tant que praticiens et acteurs de la migration, cet atelier est l’occasion de vous familiariser avec ce guide et d’acquérir une meilleure compréhension sur les liens entre les ODD et la Migration. Je rappelle que notre pays vient tout récemment de voter en faveur de l’adoption du Pacte Mondial pour les Migrations, destiné à renforcer la coopération internationale pour «  des migrations sures, ordonnées et régulières ».Nous avons également immédiatement pris des engagements fermes pour nous aligner avec ces nouvelles lignes directrices internationales dont une révision du cadre législatif et administratif. Nous avons également pris des engagements dans le cadre de l’Agenda 2030 et par rapport à notre plan quinquennal national qu’est la SCAPE. Il devient donc important que l’on puisse suivre et évaluer là ou nous en sommes avec ces engagements et le chemin parcouru. C’est dans cette optique que notre pays a sollicité la participation à la phase 4 du Processus des indicateurs de  gouvernance des Migrations(IGM) qui est  l’outil par excellence de mesure et d’évaluation des progrès réalisés dans le cadre de ces engagements au niveau national et international du point de vue de la migration. Un engagement dans le cadre de l’Agenda 2030 est essentiel  à tous les niveaux. Et la mise en œuvre des aspects de cet Agenda liés  à la migration doit  tous nous mobiliser quelques soient nos secteurs et responsabilités respectives. Pour conclure, je fais mienne une citation de Forest et Hagen-Zanker, qui dit que la migration n’est pas un « problème » de développement à résoudre. Mais un mécanisme qui peut contribuer à la réalisation d’un grand nombre d’objectifs.

Leave a Reply