Le point avec..Mahmoud Ali Youssouf Ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale

6 décembre 2018 8 h 55 min5 commentsViews: 27

«Il est important que la paix et la stabilité s’installent dans cette région pour envisager un quelconque progrès»

Grâce à la vision éclairée du Premier ministre éthiopien, Dr. Abiy Ahmed qui n’a pas manqué de consulter et de se concerter avec le Président de la République de Djibouti, Ismaïl Omar Guelleh, pour faire en sorte qu’une nouvelle dynamique de paix puisse aboutir. Il est important que la paix et la stabilité s’installent dans cette région pour envisager un quelconque progrès, un développement, un processus d’intégration économique qui permettra aussi bien aux opérateurs du secteur privé que ceux du secteur public de maximiser leur rendement et ensuite faire en sorte que cela ait des retombés positives sur nos populations respectives. Djibouti et l’Ethiopie donne aujourd’hui un exemple de ce type de partenariat.

Il existe entre Djibouti et l’Ethiopie le seul train électrique dans la région, qui relie les deux capitales. Il existe entre Djibouti et l’Ethiopie, des accords extrêmement importants qui permettent les importations éthiopiennes de passer à travers Djibouti sans aucun obstacle. Il existe entre Djibouti et l’Ethiopie des pipelines et des réseaux électriques qui permettent d’approvisionner à ce pays, l’électricité produite en Ethiopie et l’eau qui est pompée dans le sous-sol éthiopien et bientôt qui permettront à l’Ethiopie d’exporter son gaz naturel à travers un pipeline qui entrain de se mettre en place.

Autant de réalisations, autant de perspectives qui peuvent être que de bon augure. J’aimerai sincèrement ici en ce jour de la journée d’amitié et de coopération entre Djibouti et l’Ethiopie, félicité et remercié le gouvernement et le peuple éthiopiens pour l’intérêt que ce pays porte à Djibouti.

Si la croissance en Ethiopie a été de 10 à 11% pendant 10 ans, c’est un peu grâce à Djibouti. Si aujourd’hui la croissance économique à Djibouti est de 7%, c’est beaucoup grâce à l’Ethiopie.

Propos recueillis par Rachid Bayleh 

 

Leave a Reply


Trackbacks