Le ministre délégué à la Décentralisation s’entretient avec une mission de l’AFD

13 mars 2018 9 h 57 min4 commentsViews: 263

Le ministre délégué chargé de la Décentralisation, Hamadou Mohamed Aramis, a reçu dimanche dernier, dans  son cabinet ministériel,  une mission de l’Agence Française de Développement (AFD) qui va séjourner à Djibouti du 11 au 15 mars 2018. Conduite par Hélène Julien, cheffe du projet « Réforme de l’Etat », celle-ci comprend Aliza Rozanova, responsable du pôle finances publiques à Expertise France, opérateur français d’expertise internationale. La mission était accompagnée par le directeur du bureau local  de l’AFD, Philippe Collignon, et d’un autre cadre de cette même entité en charge du volet gouvernance.

M. Philippe Collignon a présenté la mission en provenance du siège de l’AFD à Paris ainsi que l’objet de la présence de celle-ci à Djibouti. Il a indiqué, à cet effet, que celle-ci vient assurer pour l’agence de Djibouti la prospection afin de lui permettre de mieux comprendre les enjeux et les besoins mais également de l’accompagner dans l’identification d’un projet d’appui à la décentralisation. C’était ensuite au tour de Mme Hélène Julien d’expliquer que le ministère français de l’Europe et des Affaires étrangères a transféré à l’AFD, à compter du 1er janvier 2016, la compétence du financement des projets bilatéraux dans le domaine de la gouvernance. Elle a précisé que ce volet constitue depuis un nouveau secteur que le département Afrique de l’organisme a intégré comme un secteur possible de son intervention à Djibouti.

Le ministre délégué chargé de la décentralisation, Hamadou Mohamed Aramis, a, pour sa part, souhaité la bienvenue aux membres de  la mission de l’AFD. Il a remercié le directeur de l’Agence à Djibouti pour son initiative. Il a présenté un bref historique de la décentralisation à Djibouti, tout en mettant en exergue l’existence actuellement d’une volonté politique au plus haut niveau de l’Etat pour faire avancer cette importante réforme. Selon le ministre, elle s’est traduite par la création d’un département qui lui est dédié, doté d’une feuille de route et d’un plan triennal 2017-2019 ainsi que d’une structure de réflexion interministérielle composée des secrétaires généraux pour suivre les travaux y afférents.

Le ministre a brièvement énuméré les réalisations de son département depuis sa mise en place. Il a fait part à ses interlocuteurs des attentes importantes de la population par rapport au processus de décentralisation pour ensuite attirer leur attention sur le fait que cette réforme a besoin d’accompagnement des partenaires au développement. Le conseiller technique auprès du ministre délégué à la Décentralisation, Aramis Houmed Soulé, a assisté à cet entretien.

La mission de l’AFD a eu ensuite une réunion technique avec les responsables du ministère en charge de la Décentralisation.

Leave a Reply


Trackbacks