Le ministre de la Santé inaugure les polycliniques « Iftin » à Warabaley et « Dr Gouled » au PK12

26 mars 2018 8 h 39 min10 commentsViews: 336

Dans la matinée d e mercredi dernier, le ministre de la Santé,  Dr Djama Elmi Okieh, a procédé à l’inauguration de la polyclinique dénommée « Youssouf Abdillahi Iftin » à Warabaley.

La jeunesse locale était venue en grande pompe, interprétant des chants et exécutant des danses traditionnelles qui ont permis d’égayer cet événement.

Le ministre de la Santé inaugure les polycliniques Iftin à Warabaley et « Dr Gouled » au PK12 (1)

La cérémonie inaugurale a vu la participation du ministre de l’Education Nationale et de la Formation professionnelle,  Moustapha Mohamed Mahamoud, du représentant de la Banque mondiale à Djibouti, Atou Seck, du directeur général de la CNSS, Hassan Robleh, de la maire de Djibouti-ville,  Fatouma Awaleh Osman, et du président de la commune de Balbala, Waberi Nour Eleyeh.

A noter également la présence sur les lieux d’un bon nombre de hauts fonctionnaires  du département ministériel de la santé, dont le secrétaire général par intérim, Dr Saleh Banoïta, et d’élus locaux.

Le ministre de la Santé et sa délégation ont été accueillis chaleureusement par les habitants de Warabaley et des quartiers environnants qui ont afflué massivement pour assister à l’ouverture des portes de la toute première polyclinique d’une série de cinq polycliniques qui verront le jour dans le courant du mois. Il s’agit de désengorger  par ce biais les hôpitaux de référence en disposant d’un nouveau palier intermédiaire qui puisse offrir des  soins spécialisés tels que l’ophtalmologie, la stomatologie, la maternité, les services des urgences, la radiologie et l’ORL. La mise en place de ces polycliniques répond au double souci des autorités sanitaires et du gouvernement de renforcer la qualité de l’offre de soins et d’améliorer l’accès de larges franges de la population nationale aux soins spécialisés de proximité.

Le ministre de la Santé et ses invités  ont coupé le ruban symbolique avant d’entonner à l’unisson les rimes de l’hymne national.

Ce fut un moment émouvant lorsque la jeune Koumane, fille du regretté Youssouf Abdillahi Iftin et technicienne supérieure en ophtalmologie à l’hôpital Cheicko, a pris la parole pour remercier le Dr Djama Elmi Okieh et l’ensemble de la grande famille de la santé pour cette marque de considération à la mémoire de son défunt père.

Puis, au nom des habitants de Warabaley et des quartiers environnants, les sages et chefs de quartiers ont pris la parole pour souhaiter la bienvenue au ministre de la Santé et à ses invités.  Les notables coutumiers  ont en outre  tenu à transmettre le remerciement et la gratitude de la population à l’endroit du gouvernement djiboutien et plus particulièrement au chef de l’Etat pour la mise en œuvre de sa politique de santé de proximité. De son côté, l’édile de la capitale  a salué la genèse de cet important projet socio-sanitaire qui relève une fois de plus la qualité des soins dans nos structures de santé.

Pour sa part, le représentant de la Banque mondiale à Djibouti, Atou Seck, a salué les efforts consentis par le gouvernement de Djibouti pour développer et moderniser le système de santé national. Quant au directeur général de la CNSS,  Hassan Robleh, il a déclaré que son institution  sera toujours disposée à s’engager durablement aux cotés du ministère de la Santé en conjuguant les efforts pour l’amélioration de la qualité d’offres de soins en République de Djibouti. L’autre moment fort de la journée fut l’intervention du ministre de la Santé qui a rappelé les objectifs visés dans la mise en œuvre des projets de polycliniques. Il a  exhorté la population récipiendaire de ce projet à prendre soin et à pérenniser la salubrité de leur polyclinique. Le Dr Djama Elmi Okieh a par ailleurs retracé le parcours professionnel de défunt Youssouf Abdillahi Iftin dont la polyclinique porte le nom. Le choix de cette appellation nous conforte en une conviction, celle que le ministère de la Santé tient à perpétuer la mémoire du regretté Youssouf Abdillahi Iftin.

Après les discours, les officiels se sont dirigés vers les locaux où le ministre de la Santé  et sa délégation ont effectué une visite guidée dans ce joyau flambant neuf. Et ce sous les pas du médecin chef qui leur a présenté les différents services de la polyclinique Iftin. Le Dr Djama Elmi Okieh a passé en revue tous les services qui composent cette polyclinique en passant par la maternité qui dispose de matériels d’investigations et d’exploration, des équipements technologiques de pointes, de plusieurs lits d’hospitalisations, d’une salle d’accouchement. Le ministre de la Santé a souligné que la mise en service de cette maternité répond aux instructions de la première dame du pays et présidente de l’UNFD, Kadra Mahamoud Haid.

Ses convives et lui-même  ont poursuivi leur visite dans les autres services tels que de la radiologie, du laboratoire, l’ORL, l’ophtalmologie, de la stomatologie et les services de prise en charge de la santé de la mère et de l’enfant.

Ainsi, la polyclinique Iftin dispose d’un personnel qualifié et motivé pour servir dans les meilleures conditions la population qui sera desservie par cette nouvelle structure sanitaire qui est en soi une première du genre.

Dans l’après-midi du lendemain  c’est au tour de la polyclinique « Dr Gouled Houssein Gouled », sise au PK12, de fêter son inauguration sous la férule du ministre de la Santé.

Pour cette deuxième inauguration, le Dr Djama Elmi Okieh était accompagné du ministre délégué à la Décentralisation, Hamadou Mohamed Aramis, de la maire de Djibouti-ville, Fatouma Awaleh Osman, et du directeur général de la CNSS, Hassan Robleh.

La famille de feu Gouled Houssein Gouled était présente à la cérémonie au cours de laquelle un membre avait publiquement remercié le ministère de la santé pour avoir ainsi honoré la mémoire de leur défunt fils.

La population de PK12 a accueilli avec faste l’ouverture des portes  de cette nouvelle polyclinique flambante neuve qui vient à point nommé pour permettre de juguler les besoins en soins spécialisés dans ce quartier le plus peuplé de la banlieue.

En plus de ces deux polycliniques, le ministère de la Santé compte porter à cinq le nombre total des polycliniques qui seront opérationnelles dans les mois à venir. Il s’agit de mettre en place les polycliniques de Warabaley, PK12, Hayabley, Eingueila et Farah-Ad dans cette première phase.

Ensuite, les inaugurations de cinq autres polycliniques seront planifiées pour étendre davantage la couverture de soins spécialisés et répondre efficacement aux exigences de qualité et de proximité, définies par la nouvelle politique sanitaire du pays.

Leave a Reply


Trackbacks