Le MENFOP lance l’observatoire de la qualité des enseignements et apprentissages

23 janvier 2018 8 h 33 min1 commentViews: 70

Le ministre de l’éducation nationale et de la formation professionnelle, Moustapha Mohamed Mahamoud, a procédé hier au lancement officiel de l’observatoire de la qualité des enseignements et apprentissages (OQEA). La rencontre a été l’occasion d’impliquer les nombreuses institutions partenaires au MENFOP dans cet organe emblématique de l’ère du tout-qualitatif. Temps forts…

Le MENFOP lance l’observatoire de la qualité des enseignements et apprentissages (1)

« La qualité des enseignements-apprentissages suppose ainsi l’adoption de normes, de méthodes appropriées et de conditions de qualité, la maitrise par les élèves des compétences fondamentales, l’amélioration de leurs performances et leur réussite aux examens, l’amélioration des outils didactiques et des conditions de travail, la satisfaction des usagers et ce pour une plus grande efficience éducative, une bonne insertion socioprofessionnelle des élèves, la mise en place d’outils d’évaluation examinant dans quelle mesure la réalité est conforme aux normes de qualité, etc.». Cette définition de la qualité des enseignements-apprentissages comme proposée par le ministre de l’éducation nationale et de la formation professionnelle annonce la complexité de la notion de qualité des enseignements-apprentissages qui recouvre tant de paramètres et de déterminants et appelle un travail colossal dans sa réalisation. D’où sa décision de fonder un organe entièrement dédié à la problématique.

« Ce nouvel organe qu’est l’Observatoire de la qualité des enseignements-apprentissages, emblématique pour mon département, ayant donc naturellement résulté et découlé du colloque sur la qualité des enseignements-apprentissages en est désormais le garant » annonçait-il hier matin, lors de la cérémonie de lancement des activités dudit organe. Et comme à chaque fois, le MENFOP a réussi à rassembler et mobiliser autour des acteurs et des responsables de l’école publique l’Administration publique, le secteur privé mais aussi la société civile tous fortement représentés à la cérémonie d’hier au palais du peuple. Le MENFOP avait mis les petits plats dans les grands pour cet important rendez-vous dans l’édification d’une école publique digne des attentes des Djiboutiens.   Qu’est ce que l’Observatoire de la qualité des enseignements et apprentissages ? Qui mieux que le secrétaire exécutif de l’organe, Moukhaled Abdoulaziz Hassan, pour nous en faire la présentation ?  « L’Observatoire de la qualité des enseignements-apprentissages est un organe de veille, de régulation, d’appréciation des déterminants pour un pilotage efficace de la qualité. C’est aussi un cadre de réflexion et d’analyse des données relatives à la question de l’éducation de qualité. Quant à ses rôles et missions, l’OQEA a un rôle d’expertise, et apporte un regard décentré sur le système  d’enseignement. A l’issue des présentations et des échanges, il est ressorti de l’audience que l’observatoire, en tant qu’entité du MENFOP comme les autres, n’entravera ni n’empiétera sur les prérogatives et les missions des autres  organes du ministère. De quoi lever et prévenir toute forme de méprises et créer une dynamique saine entre toutes les parties prenantes dans cette mission d’intérêt supérieur pour le pays. Le ministre de l’éducation nationale et de la formation professionnelle aura réussi à jeter les bases d’une coopération efficiente entre son organe dédié à la recherche de la qualité et le reste des intervenants dans cette chaîne de la qualité de l’école. M. Moustapha Mohamed Mahamoud a surtout encouragé l’ensemble des acteurs et des intervenants à « apporter chacun sa part de contribution au succès de la mission confiée à l’OQEA », car cela engage aussi et surtout la mise en œuvre efficace des recommandations retenues durant les consultations et qui importent particulièrement au ministre.

Par ailleurs, il faut rappeler que l’Observatoire mènera des études scientifiques et prospectives afin de promouvoir des stratégies de mise en place des indicateurs d’évaluation et de suivi de la qualité des enseignements et apprentissages délivrés dans les établissements scolaires et les centres de formations sous la tutelle du MENFOP. A ce titre, il devra réguler et d’apprécier l’efficacité du pilotage de la qualité des enseignements et apprentissages.

Après les exposés et les discours officiels, les participants ont eu des débats constructifs autour des aspects techniques du fonctionnement et de la coordination de l’OQEA. La rencontre d’hier aura été un autre temps fort dans les engagements du MENFOP à redonner à notre école ses lettres de noblesses.

MAS 

Leave a Reply


Trackbacks