IPC à Djibouti : Une hausse de 0,1% en octobre 2016

29 décembre 2016 8 h 06 min0 commentsViews: 79

L’indice des prix à la consommation (base 100 en 2013), a enregistré une hausse de 0,1% au mois d’octobre 2016, en raison, essentiellement, d’une appréciation des prix des « produits alimentaires et des boissons non alcoolisées » et des « boissons alcoolisées, tabac et stupéfiants ». Le niveau général des prix à la consommation a progressé de 0,1% en variation trimestrielle et de 4,2% en variation annuelle.

Les prix des produits alimentaires et des boissons non alcoolisées ont enregistré une hausse de 0,2% au cours du mois d’octobre 2016. Celle-ci est à mettre en relation avec les augmentations de prix des « Sel, épices, sauces et produits alimentaires n.d.a » (+4,2%), de « Pains » (+3%) et « Huiles » (+0,2%). il faut cependant noter que cette tendance haussière a été atténuée par la baisse des prix des « Agrumes » (-7,2%), des « Céréales non transformées » (-1,6%) et des « Poissons frais » (-1,7%). En variation trimestrielle, les prix de la fonction se sont accrus de 0,2% et 11,5% en variation annuelle.

Les prix des « boissons alcoolisées, tabac et stupéfiants » ont progressé de 0,5% par rapport au mois de septembre 2016, en liaison avec la hausse de 11,7% du prix du « tabac à priser ». Les prix de cette fonction ont connu une hausse de 0,8% en variation trimestrielle.  Tandis que la fonction se caractérise par un repli des prix de 2,3%en glissement annuel.

Les prix de la fonction « communication » ont progressé en moyenne de 0,2% au cours du mois d’Octobre 2016. Ceci est du au bond  de 1,9% du prix de « l’Utilisation d’internet dans un Cybercafé ». Les prix de cette fonction ont respectivement reculé de 0,8% et de 2,6% en termes de variations trimestrielle et annuelle.

Les autres fonctions n’ont pas varié de manière significative durant le mois d’octobre 2016.

Au cours de la période sous revue, l’inflation sous-jacente (Classification permettant de suivre le niveau de l’inflation qui serait obtenu en dehors des phénomènes perturbateurs que sont les produits frais et les produits énergétiques) a connu  une hausse de 0,1%. En variation trimestrielle, elle a baissé de 0,1%. Alors qu’elle a augmenté de 1,2% en glissement annuel.

Le niveau général des prix des produits frais a enregistré une hausse mensuelle de 0,2% et des augmentations de 1,3% et de 21,9%, respectivement, en variations trimestrielle et annuelle.

(Source : DISED)

Leave a Reply


Trackbacks