Inauguration du Centre de Leadership et de l’Entrepreneuriat « Mahatma Ghandi Center» : Les moyens d’une éclosion du génie des « geeks » djiboutiens

25 novembre 2018 8 h 19 min2 commentsViews: 278

« Mettre l’innovation au cœur de la croissance et au service des entreprises », c’est l’ambition du centre de leadership et de l’entrepreneuriat, inauguré jeudi dernier par le  Président de la République, Ismaïl Omar Guelleh. 

Inauguration du Centre de Leadership et de l'Entrepreneuriat « Mahatma Ghandi Center»Les moyens d’une éclosion du génie des « geeks » djiboutiens (2)

L’enthousiasme et la gaieté étaient les sentiments les mieux partagés parmi les personnalités publiques et simples anonymes qui ont assisté jeudi dernier au cérémonial de l’inauguration du centre de leadership et de l’entreprenariat (CLE), portant le nom de Mahatma Gandhi, au cœur de la capitale.

Une pépinière d’entreprises. Une première pépinière d’entreprises qui doit, selon le chef de l’Etat « favoriser l’entrepreneuriat des jeunes et exalter le désir et l’enthousiasme d’une génération qui a décidé de se prendre en main et de contribuer au développement socio-économique de notre pays».

Inauguration du Centre de Leadership et de l'Entrepreneuriat « Mahatma Ghandi Center»Les moyens d’une éclosion du génie des « geeks » djiboutiens (4)

Quoi de plus exaltant pour ces centaines de jeunes entrepreneurs déjà établis ou en devenir que de prendre possession de cette formidable structure destinée à faciliter la création d’entreprises en apportant un soutien technique et financier, des conseils et des services ! Une jeunesse pleine de rêve qui est déterminée à prendre son destin en main.

Inauguration du Centre de Leadership et de l'Entrepreneuriat « Mahatma Ghandi Center»Les moyens d’une éclosion du génie des « geeks » djiboutiens (1)

« Les jeunes entrepreneurs et innovateurs sont le plus souvent des personnes susceptibles de prendre des risques et innover mais aussi d’adopter les nouveaux produits qui en découlent », a souligné le chef de l’Etat, qui a défendu le bien-fondé et l’intérêt du CLE.

« Les incubateurs fournissent un espace et des ressources d’exploitation partagées, mais aussi des conseils de professionnels tels que des comptables, des consultants en marketing et des conseillers commerciaux associés au centre d’incubation et jouant le rôle de mentors sont de précieux outils pour l’accompagnement des entreprises et donc leur viabilité ».

CLE, un tremplin pour les porteurs de projets novateurs. Le Centre de Leadership et de l’Entrepreneuriat est donc un « tremplin pour les porteurs de projets  novateurs» qui y trouvent « incubateur » pour les aider « à faire grandir une idée, jusqu’à ce qu’elle passe le cap de la gestation vers un produit qui est l’entreprise ». En cela, le CLE est le « chaînon manquant du dispositif d’aide à la création d’entreprise voulu par le gouvernement » a assuré le Président de la République. M. Ismail Omar Guelleh a fait montre d’une confiance inébranlable dans la promesse de cet incubateur qui devra « offrir l’écosystème favorable à même de faire éclore les génies, les idées et les projets innovants » de la jeunesse dont les «start-ups pourront se distinguer parmi leurs paires sur le continent africain et même rivaliser avec les pays développés ».

De quoi gonfler d’optimisme « les générations d’entrepreneurs qui sortiront de ce centre d’incubation» et que le chef de l’Etat a assuré de son soutien sans réserve pour « transformer le pays » grâce à des « startups (qui) développeront de nouveaux secteurs d’activités qui se présentent actuellement comme les plus dynamiques de l’économie mondiale ». Avec ce nouveau centre, « les jeunes entrepreneurs trouveront un espace approprié pour la valorisation de leurs projets et le maniement des équipements de pointe utilisant notamment la réalité virtuelle et l’intelligence artificielle » a conclu le président de la République.

Objectif : faire éclore le génie de la jeunesse. Le centre de leadership et de l’entreprenariat est une structure dédiée aux jeunes entrepreneurs ainsi qu’aux porteurs de projets souhaitant créer une entreprise. Les jeunes porteurs de projet acquerront d’abord des  valeurs cardinales comme le leadership, l’intégrité, l’éthique et la rigueur, indispensables dans le monde des affaires. Mais, ce n’est pas seulement une affaire d’ambitions. Puisque le CLE a aussi pour mission de renforcer l’écosystème entrepreneurial, dynamiser le secteur privé, promouvoir l’innovation et créer de la valeur ajoutée. Pour ce faire, le centre offre une série de services dont notamment ; un espace de coworking, un centre de ressources, un laboratoire de langues, un business center, un Fablab et un istudio, mais aussi un parc industriel SMS. Des formations en entrepreneuriat sont également dispensées au centre. C’est le fin mot de l’intervention du ministre de L’Économie et des Finances, en charge de l’Industrie, Ilyas M Dawaleh, qui a conçu ce centre de leadership et d’entrepreneuriat comme « une plateforme unique destinée à aider les jeunes à créer des entreprises pérennes et sources de prospérité durable puisqu’il «exploitera au mieux les interactions des différentes composantes de l’écosystème pour connecter les jeunes entrepreneurs et les partenaires ou acteurs financiers ». « Le centre sera un parfait incubateur pour innover, moderniser et créer de la valeur ajoutée durable », a dit en substance M. Dawaleh.

Comme le chef de l’Etat, le ministre a aussi rendu hommage au gouvernement indien principal partenaire dans la construction de cette formidable structure.

Des amabilités bien rendues par l’ambassadeur de l’Inde à Djibouti,   Anurag Srivastava, qui a transmis le message du ministère des Affaires étrangères de son pays, louant les relations d’amitiés et de  coopération dont la construction de ce centre entièrement prise en charge par son gouvernement reste un symbole fort. Le diplomate indien s’est dit assuré que la jeunesse Djiboutienne saura en tirer le meilleur parti et contribuer à l’essor économique de Djibouti.

A l’issue des interventions officielles, le Président de la République a visité les locaux flambants neufs et les équipements de dernier cri du CLE puis s’est livré à un bref échange avec de jeunes entrepreneurs. L’occasion pour lui de réaffirmer que son gouvernement mobilisera toutes ses ressources pour accompagner la jeunesse entreprenante. La jeunesse djiboutienne est désormais maîtresse de son destin avec cet incubateur où elle pourra trouver les infrastructures et les équipements numériques les plus modernes pour mener à bien leurs projets de création d’entreprise.

Le CLE sera aussi un accélérateur dans la dynamique d’amélioration de l’écosystème des affaires à travers une meilleure harmonisation des institutions d’appui aux entreprises.

L’incubateur est donc l’alpha et l’oméga du projet CLE où les jeunes porteurs de projets recevront un appui en termes de mise à disposition d’espace de travail, de conseils et de financement à travers des concours de business plan, lors des premières étapes de la vie de l’entreprise. Ce programme de développement de l’entrepreneuriat couvrira une durée de 8 semaines. Le programme prévoit aussi de fournir une formation sur le leadership, la motivation, les opportunités, les compétences commerciales dans la mise en place d’une entreprise, la gestion financière et comptable, le marketing, etc.

« C’est l’esprit d’entreprise qui bâtit et  améliore les richesses du monde », disait John Meynard Keynes. La formule n’a jamais sonné aussi vrai et juste pour notre jeunesse entreprenante qui a désormais la balle dans son camp.

MAS 

Leave a Reply


Trackbacks