IGAD/IED : Une mission conjointe à l’île Maurice

11 janvier 2017 7 h 41 min0 commentsViews: 28

Le directeur de l’Institut d’études diplomatiques (IED), Moussa  Ali  Meigague,  était l’un des membres de la délégation conduite par l’ambassadeur Mahboub Maalim, secrétaire exécutif  de l’IGAD, qui a effectué 03 au 07 janvier dernier une mission à l’île Maurice. Ce déplacement s’inscrivait dans le cadre du développement de l’IED. Ce séjour mauricien de travail découlait d’un  double motif. Le premier était  la participation au  lancement de la plateforme Africaine du développement efficace de l’intégration régionale (PRIDE) à l’OPEN université,  l’initiative à laquelle  l’institut des Etudes Diplomatiques est partie prenante.  Le second motif était la mise en contact pour négocier un partenariat avec l’institut de diplomatie et du commerce international du Ministère des Affaires Etrangères, de l’intégration régionale  et du commerce international Mauricien.

Durant cette mission, le directeur de l’IED a signé la lettre d’intention avec le président de l’Open Université en présence de la ministre Mauricienne de l’Education, des Ressources Humaines et de la Recherche Scientifique, Leela Devi Dookun-Luchoomun, et de l’ambassadeur Mahboub Maalim Secrétaire Exécutif de l’IGAD. Cette lettre d’intention est un premier pas dans la mise en place de la signature future d’un partenariat entre l’IED et l’Open Université pour donner un cadre juridique à notre coopération.  Ces efforts sont conformes à la vision du chef de l’Etat qui veut faire de l’IED un centre d’excellence régional.

L’ambition mobilise  le chef de la diplomatie djiboutienne  qui entend la traduire dans les faits.

La transformation du secrétariat de l’IGAD  en une entité économique régionale (CER) à part entière requiert la mise en œuvre d’un programme de renforcement des capacités aux diplomates et hauts cadres des pays membres  afin que  ces derniers soient aptes  à exercer pleinement leur nouveau rôle de mise en œuvre des objectifs  du nouveau traité de l’IGAD.

Ce rôle consiste à protéger les intérêts économiques de l’IGAD lies à la création d’un espace économique régional, à mobiliser les ressources additionnelles pour financer notre rattrapage économique (parfaire notre retard économique et mis aux normes des règles et des procédures standards reconnus..) et mener des négociations des accords de partenariat économique avec le reste du monde en introduisant de clause de sauvegarde, mobiliser  les investissements direct étrangers.  Conscient des enjeux liés aux défis auxquels fait face  notre région dans sa transformation institutionnelle, l’IED continuera autant que possible à développer et à consolider son réseau international académique. C’est la raison pour laquelle des discussions sont en cours entre l’IED et l’institut de diplomatie et du commerce international de l’Ile Maurice pour échanger leurs expériences.

Notons au passage que le secrétaire exécutif de l’IGAD a été le principal artisan  du développement de l’initiative « PRIDE ». Rappelons aussi que le lancement de celle-ci  a conjointement été présidé  par M. Mahboub Maalim et la ministre mauricienne de l’éducation. Il a joué un rôle prépondérant dans la concrétisation de cette initiative. Un rôle qui a été reconnu par la partie mauricienne.

Durant cette mission, la délégation conjointe de l’IGAD et l’IED a été reçue tour à tour par la présidente de la République mauricienne, Dr. Ameenah Gurib-Fakim, au State House, et le  ministre des Affaires Etrangères, de l’intégration régionale et du commerce international,  qui ont respectivement mis en exergue la nécessité de pouvoir travailler ensemble enfin de s’inspirer des expériences des uns et des autres au bénéfice du développement de nos Etats.

Leave a Reply


 

Trackbacks

Close
Ne ratez plus les mises à jour de la Nation
En cliquant sur l'un de ses liens, vous serez informé en temps réel.