IGAD : Priorité au partage des informations sur le climat

11 février 2019 10 h 25 min1 commentViews: 39

Le Centre de prévision et d’applications du climat de l’IGAD (ICPAC) a clôturé hier, à Entebbe, un atelier de deux jours destiné aux professionnels des médias et aux communicants  des agences de prévisions météorologiques des pays membres de cette institution.

Financée par le Royaume Uni, cette formation sur la communication, relative au climat, a regroupé plus d’une trentaine de participants.

Organisées par l’ICPAC  ces assises qui ont débuté le 9 février avaient pour objectif de fournir aux journalistes les connaissances nécessaires pour une meilleure diffusion des informations en lien avec le climat.

IGAD Priorité au partage des informations sur le climat (2)

Les journalistes pourront  ainsi  mieux sensibiliser le public sur les informations à caractère climatique et les prévisions météorologiques.

Les participants ont également été amenés à réfléchir sur les causes profondes des changements climatiques dans les pays de la Corne de l’Afrique.

A noter que ce type de rencontre est la troisième du genre organisée au niveau régional.

La première formation a été organisée lors du Forum sur les perspectives du climat dans la Corne de l’Afrique (GHACOF 44) à Kampala en août 2016 et la seconde au Forum GHACOF 45 à Addis-Abeba en février 2017.

La tenue de cet atelier a été rendue possible grâce au financement et au soutien technique du projet « WISER2 Support to ICPAC (W2SIP), qui fait partie du programme de services d’information sur le climat en Afrique (WISER).

Le consortium W2SIP est dirigé par l’ICPAC avec des partenaires tels que le service de météorologie du Royaume Uni, l’Institut international de recherche sur le climat,  la société « CARE International » et la North Carolina State University. Le projet WISER Weather Wise a pris part à l’organisation de ces assises.

Le projet WISER Phase 2 de soutien à l’ICPAC (W2SIP) est un projet de deux ans visant à renforcer les capacités de l’ICPAC quant au soutien des services météorologiques et hydrologiques nationaux de la région, ainsi que des partenaires régionaux tels que le Réseau de journalistes sur le climat de la Corne de l’Afrique. (NECJOGHA).

Lors d’une brève intervention, l’un des formateurs, en l’occurrence Patrick Luganda, président du NECJOGHA, a déclaré que la formation répondait au besoin de renforcer les capacités des professionnels des médias dans la vulgarisation des  questions relatives au climat auprès des opinions publiques des pays de la région.

«Les journalistes ont également été formés à la production de courts articles, et ce en collaboration avec les services météorologiques nationaux. Il s’agit de travailler ensemble pour fournir  de meilleurs services climatologiques et de partager les informations s’y rapportant avec la population », a-t-il déclaré.

L’ICPAC, qui est une institution spécialisée au sein de l’Autorité intergouvernementale pour le développement(IGAD), a pour principale mission de promouvoir, par le biais de tout un ensemble de programmes, les capacités sous régionales et nationales en matière d’informations climatologiques, de produits et services de prévision, d’alerte rapide et d’applications connexes.

Rappelons enfin que les pays membres de l’ICPAC sont le Burundi, Djibouti, l’Érythrée, l’Éthiopie, le Kenya, l’Ouganda, le Rwanda, la Somalie, le Soudan du Sud, le Soudan, et la Tanzanie.

N. Kadassiya 

Leave a Reply


Trackbacks