IGAD : Lutte contre l’extrémisme violent

8 novembre 2018 8 h 14 min0 commentsViews: 24

Des plaidoyers en faveur de l’engagement préventif des forces de l’ordre et des communautés locales

IGAD (1) Lutte contre l'extrémisme violent

Un atelier sur la lutte contre l’extrémisme violent et sa prévention s’est ouvert lundi dernier au Kempinski. L’initiative découlait du secrétariat exécutif de l’Autorité intergouvernementale pour le développement ou IGAD de son acronyme anglais. Elle a regroupé un public hétéroclite. Lequel comprenait différents acteurs concernés par la lutte contre toutes formes d’extrémisme à Djibouti et dans les autres pays membres de l’IGAD.

D’une durée de trois jours, ces assises ont permis aux participants de discuter et d’élaborer des stratégies sur les conditions d’implication des forces de l’ordre et  communautés dans la prévention et la riposte contre l’extrémisme à l’échelle régionale.

Les intervenants ont convenu d’une approche intégrée à cet effet. Laquelle s’articule autour de divers axes directeurs.

Leurs objectifs sont  d’encourager et de renforcer les partenariats entre les communautés locales et les professionnels des forces de l’ordre, de promouvoir les droits de l’homme et la primauté du droit.

D’autres de leurs priorités et non des moindres sont d’élaborer et de diffuser de manière intelligente  des contre-messages ou  des messages alternatifs, destinés aux couches les plus vulnérables de la société, et d’identifier les véritables facteurs locaux et les catalyseurs de l’extrémisme.

Au delà des plaidoyers des uns et des autres,  il importe maintenant d’apporter des réponses concrètes dans la prévention et la lutte contre l’extrémisme violent au niveau local, national, et régional.

Rachid Bayleh 

Leave a Reply


Trackbacks